Electricité : la facture rétroactive devrait être plus salée qu'annoncé

  • A
  • A
Electricité : la facture rétroactive devrait être plus salée qu'annoncé
AFP@ Photo d'illustration
Partagez sur :

La facture rétroactive qui sera envoyée par EDF aux 28 millions de ménages soumis à ses taris réglementés de l'électricité devrait être près de deux fois supérieure à celle annoncée par la ministre de l'Energie Ségolène Royal.

Double mauvaise surprise en mois d'un mois. Alors que les consommateurs apprenaient mi-juin qu'ils devraient payer un rattrapage de leur facture d'électricité, la note s'élève maintenant au double de ce qu'on leur avait annoncé. 

3 euros et non 1,50 euros par mois. Ségolène Royal avait alors assuré que la facture s'élèverait à environ "un euro et demi par mois sur 18 mois", soit 750 millions d'euros en tout pour les clients particuliers toujours assujettis aux tarifs "bleus" d'EDF. Mais selon une source industrielle, qui s'exprimait sous couvert d'anonymat dans le cadre du salon du nucléaire (WNE) au Bourget, près de Paris, cette estimation est minorée. "On est plus proche de 3 euros. Ca ne sera pas 1,5 euro pendant 18 mois", a-t-elle estimé.

Un milliard d'euros au total. La Commission de régulation de l'énergie (CRE), gendarme français du secteur, a pour sa part estimé que le rattrapage tarifaire devrait dépasser le milliard d'euros au total. Ce rattrapage tarifaire découle d'une décision du Conseil d'Etat d'annuler à la mi-juin des arrêtés gouvernementaux qui avaient prévu une hausse jugée insuffisante de ces tarifs pour la période allant du 1er août 2014 au 31 juillet 2015, au motif de préserver le pouvoir d'achat.