EDF : grève à Fessenheim, baisse de production possible

  • A
  • A
EDF : grève à Fessenheim, baisse de production possible
Avec cette grève, les syndicats veulent peser sur les négociations relatives à la reconversion du personnel. @ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

Cette grève, qui commence lundi, s’achèvera mercredi, a annoncé EDF.

Les syndicats des salariés de la centrale nucléaire EDF de Fessenheim dans le Haut-Rhin ont déposé un préavis de grève du lundi 19 février au mercredi 21 février pour peser sur les négociations relatives à la reconversion du site, ont annoncé lundi le groupe énergétique et les syndicats.

Baisse de production. EDF précise dans un avis publié sur le site du Réseau de transport d'électricité que cette grève pourrait entraîner une baisse de la production de la centrale qui doit être mise à l’arrêt fin 2018 ou début 2019.

Peser sur les négociations. Les syndicats veulent peser sur les négociations relatives à la reconversion du personnel alors qu’une cinquième réunion sur le sujet avec la direction est prévue mardi à Paris. "L’accompagnement social qui nous est actuellement proposé par EDF n’est pas à la hauteur de ce qui est attendu par les personnels", a expliqué à Reuters Jean-Luc Cardoso, responsable de la CGT sur le site. Les négociations sur le sort des 750 salariés d’EDF, qui ont débuté en décembre, portent sur les primes à la reconversion, les aides au déménagement et les indemnisations pour la perte de valeur des biens qu’ils devront vendre en partant, a-t-il précisé.

Depuis 1977. La direction de la centrale n’était pas joignable dans l’immédiat. Les deux réacteurs de 900 MW qui sont en service depuis 1977 au bord du Rhin doivent être mis à l'arrêt au moment de l'entrée en service de l'EPR de Flamanville dans la Manche, conformément à la loi de transition énergétique de 2015.