EDF boucle avec succès sa recapitalisation de 4 milliards d'euros

  • A
  • A
EDF boucle avec succès sa recapitalisation de 4 milliards d'euros
Fortement endetté, EDF avait décidé en avril 2016 d'en appeler au marché.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Hors État français, qui a assuré les trois quarts de la levée de fonds, la demande totale de marché s'est chiffrée à environ 1,9 milliard d'euros.

EDF a annoncé mardi avoir bouclé avec succès une augmentation de capital de 4 milliards d'euros, dont 3 milliards souscrits par l'État français, son principal actionnaire, afin de renforcer sa situation financière.

Au total, une demande de 4,9 milliards. La demande pour le milliard d'euros proposé aux investisseurs, hors État français, a atteint environ 1,9 milliard d'euros, soit 186% du montant proposé, a indiqué le groupe dans un communiqué. L'État français s'était engagé à souscrire à hauteur de 3 milliards d'euros pour cette recapitalisation de 4 milliards. Au total, la demande est donc de 4,9 milliards, soit un taux de souscription de 121,8%. À l'issue de l'opération, la participation de l'État dans le groupe énergétique est ramenée de 85,6% à 83,10%, ce qui se traduit par un élargissement du flottant (part du capital librement échangeable en Bourse).

Renforcer sa "flexibilité financière". Fortement endetté, EDF avait décidé en avril 2016 d'en appeler au marché pour pouvoir faire face à l'effet conjugué de la faiblesse des prix de gros de l'électricité et à un mur d'investissements à venir, comme la maintenance lourde du parc nucléaire français (appelée "grand carénage"), le rachat de la division réacteurs d'Areva ou la construction de deux réacteurs EPR à Hinkley Point, en Angleterre. Le groupe a indiqué que la production de sa recapitalisation servirait "principalement" à financer ses opérations de développement sur la période 2017-2020 et à renforcer sa "flexibilité financière", dans le cadre d'un plan d'économies, d'amélioration de la performance et de renforcement des fonds propres. 

"La nouvelle trajectoire financière" du groupe "pleinement opérationnelle". "Avec le succès de cette augmentation de capital, la nouvelle trajectoire financière du groupe, annoncée il y a tout juste un an, est désormais pleinement opérationnelle", a commenté le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, cité dans le communiqué. "Alliée à la bonne exécution de notre plan de performance, elle renforce la structure financière d'EDF et nos moyens d'investir dans nos grands projets d'avenir tels qu'inscrits dans notre stratégie CAP 2030", a-t-il ajouté. Mardi, l'action EDF a clôturé en baisse de 0,16% à 7,6 euros à la Bourse de Paris.

Le prix unitaire de souscription des quelque 6,3 millions d'actions nouvelles était fixé à 6,35 euros, avec un droit préférentiel de souscription accordé aux actionnaires en place avant l'opération. Celles-ci seront admises aux négociations sur Euronext Paris le 30 mars. En février, EDF avait dit s'attendre à une nouvelle année "difficile" dans la lignée de résultats annuels 2016 globalement marqués par un marché déprimé, avant un rebond attendu en 2018.