Économie : la France ne parvient toujours pas à être attractive

  • A
  • A
Économie : la France ne parvient toujours pas à être attractive
@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

Une enquête publiée mardi indique que le nombre de projets d'investissements a baissé en France l'an dernier, contrairement aux autres pays d'Europe.

La France n'est toujours pas assez attractive aux yeux des investisseurs. La dernière enquête réalisée par Ernst and Young (EY), l'un des principaux cabinets d'audit financier, publiée mardi matin, indique que le nombre de projets d'investissements a baissé de 2% dans l'Hexagone en 2015 par rapport à 2014.

En décalage par rapport aux voisins européens. Une contre-performance d'autant plus inquiétante qu'elle marque un décalage total avec le reste de l'Europe, où une vraie dynamique s'installe. Le nombre de projets d'investissement y est globalement en hausse de 14% et le Royaume-Uni et l'Allemagne distancent largement la France. L'effet se fait ressentir dans tous les secteurs, y compris ceux considérés comme des moteurs pour l'investissement étranger, comme le numérique ou les services aux entreprises.

Ce qui bloque. Au total, moins d'un quart des investisseurs envisagent des projets en France cette année, un chiffre en baisse de 11% par rapport à 2015. Pour eux, le droit du travail n'est pas assez flexible, le niveau de fiscalité pèse trop lourd sur les entreprises et le climat social n'est pas assez stable.

Quelques satisfactions. Si le constat a de quoi déprimer, le tableau n'est pour autant pas complètement noir. Aux yeux des étrangers, la France reste attractive dans le domaine de la recherche et développement. Elle grimpe d'ailleurs au 5e rang mondial dans ce domaine. Par ailleurs, selon l'enquête, Paris se situe au 5e rang des villes jugées capables de faire émerger le prochain Google. Berlin, elle, n'est que 10e.