Économie : "la France fait désormais partie de l’Europe du Sud" (Breton)

  • A
  • A
Économie : "la France fait désormais partie de l’Europe du Sud" (Breton)
Partagez sur :

"Les agences de notations se calent sur la situation réelle de notre pays", analyse l'ex-ministre de l’Economie.

"Ce n’est pas une surprise". Invité d’Europe1 samedi matin, Thierry Breton, PDG du groupe Atos et ex-ministre de l’Economie, a ainsi commenté la dégradation de la note de la France par Standard&Poor’s. "Les agences de notations se calent sur la situation réelle de notre pays", a-t-il analysé. L’ancien ministre a estimé que la dégradation de la note française ne sanctionnait pas uniquement la politique fiscale de François Hollande en relevant toutefois : "le matraquage fiscal est devenu intolérable, on est à la limite du consentement de l’impôt".


"Les pays d’Europe du Nord comme l’Allemagne, l’Autriche, les Pays-Bas ont tous des notations désormais supérieures à la France alors que les pays d’Europe du Sud sont double A ou A+ ou un peu moins. On va être entre 1,5 et 3% dans cette Europe du Nord alors qu’on sera entre 0 et % dans cette Europe du Sud dont nous faisons partie", a t-il, en outre, commenté.

Quid des perspectives de en matière de déficit ? "On devait être à -3,7 de déficit cette année et puis on est passé à -3,9 et maintenant on nous dit -4,1. Moi hélas je vous dis que l’on risque d’être -4,3 peut être même -4,4", a-t-il devisé.