Eclaircie dans la jungle des tarifs bancaires

  • A
  • A
Eclaircie dans la jungle des tarifs bancaires
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les banques doivent présenter en 2011 les prix de dix services standards, donc comparables.

Dans un mouvement de simplification des tarifs bancaires en France, les banques vont devoir présenter dès le 1er janvier les prix de dix services standards. Parmi eux figurent l'abonnement permettant de gérer ses comptes sur internet, plusieurs offres de cartes de paiement, le retrait en euros d'un distributeur d'un autre établissement de la zone euro avec une carte de paiement International, les frais de prélèvement, les commissions d'intervention ou encore l'assurance perte ou vol des moyens de paiement.

La lente clarification en cours

Un premier pas avait été fait avec l’obligation faite aux banques d’envoyer un bilan annuel des frais qu’ils facturent à leurs clients. Depuis, le consommateur peut découvrir combien lui coûte sa banque, mais il ne pouvait pas savoir s’il disposait d’une offre compétitive, chaque banque ne proposant jamais tout à fait la même offre.

En publiant sur leur site internet le prix des 10 tarifs standards pour des services identiques, les banques vont donc rendre comparables leurs offres.

L’espoir "de faire baisser ces tarifs"

Cette mesure faisait partie d'une série d'annonces dévoilées le 21 septembre par Christine Lagarde, dont l'objectif est de mettre un terme à la jungle des frais bancaires, afin à terme "de faire baisser ces tarifs". Les banques françaises ont déjà été rappelées à l'ordre en 2009 par l'Union européenne pour leurs frais bancaires cachés et souvent non justifiés.

Deux autres mesures vont être introduites en 2011 : la mise en place d’un "forfait sécurité", destiné à réduire les frais pour incidents, et l’envoi aux clients d’un relevé mensuel indiquant le total des frais bancaires payés le mois précédent.

Bientôt un rapport annuel sur le secteur

Les nouvelles pratiques, qui seront mises en place courant 2011, sont à ce stade des engagements pris par les banques, alors que l'opacité et la cherté des frais bancaires ont souvent été dénoncées par des associations de défense des consommateurs.

En 2011, le CCSF (composé de représentants des banques, des assureurs, de leurs personnels et d'associations de consommateurs) présentera un rapport, qui sera annuel, sur le suivi des pratiques tarifaires des banques.