Dimanche : les magasins de bricolage ont ouvert

  • A
  • A
Dimanche : les magasins de bricolage ont ouvert
Les magasins de bricolage, dont l'autorisation temporaire d'ouvrir le dimanche a été retoquée mercredi par le Conseil d'Etat, ouvriront malgré tout leurs portes ce dimanche, ont annoncé vendredi plusieurs des enseignes concernées.@ MAXPPP
Partagez sur :

La quasi-totalité des magasins de bricolage ont ouvert dimanche 16 février, malgré la suspension de l'autorisation.

Ils résistent. Finalement, ils ont tout de même ouvert dimanche. La quasi-totalité des magasins Bricorama ont ouvert dimanche 16 février, a indiqué le PDG de l'enseigne, tout comme l'ensemble de ceux de Castorama, malgré le fait que l'autorisation temporaire d'ouvrir ait été retoquée mercredi par le Conseil d'Etat. Pour ouvrir ce dimanche, les enseignes ont été contraintes d'user de la dérogation d'ouvrir cinq dimanches par an, ce qui passe par un feu vert des autorités municipales concernées.

Or, "les maires nous autorisent. Tout n'est pas encore réglé mais nous espérons être ouvert partout", confiait Jean-Claude Bourrelier, PDG de Bricorama, dimanche matin sur Europe 1. "Tous nos magasins, qui faisaient l'objet d'une ouverture dominicale, resteront ouverts ce dimanche, car nous avons toutes les autorisations nécessaires", dans la mesure où la loi nous accorde le droit d'ouvrir cinq dimanches par an à titre exceptionnel, indiquait également une représentante de Castorama, vendredi.

En attendant un nouveau décret. Le Conseil d’État a suspendu mercredi le décret du 31 décembre autorisant les magasins de bricolage à ouvrir le dimanche jusqu'à juillet 2015. Le juge des référés de la Haute juridiction a estimé qu'il "existait un doute sérieux sur la légalité" de ce décret. L'un des raisons principales ? "L'autorisation prévue courait jusqu'au 1er juillet 2015, alors qu'une telle dérogation doit normalement avoir un caractère permanent, dans la mesure où elle a vocation à satisfaire des besoins pérennes du public", a justifié le Conseil d’État.

Le PDG de Bricorama s'est déclaré "stupéfait" de la suspension par le Conseil d'Etat  et espère au plus vite un nouveau décret. "Un entrepreneur n'est plus entrepreneur s'il n'espère pas", confie-t-il à Europe 1.

Le gouvernement y travaille. Le ministère du Travail a annoncé dès mercredi qu'il allait prendre "dans les plus brefs délais (...) un nouveau décret qui n'aura pas de limitation dans le temps". Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a promis jeudi que le problème du travail dominical des magasins de bricolage serait réglé "dans quelques jours. Il avait signé le précédent décret, le temporaire, justement pour se donner le temps de préparer une réforme de fonds, se basant sur les recommandations du rapport Bailly et destiné à être voté par le Parlement.

sur le même sujet, sujet,

ON VOUS EXPLIQUE - Pourquoi le décret ne peut pas être "temporaire"

L'ESSENTIEL - Bricolage : les magasins ne peuvent plus ouvrir le dimanche

LE DÉCRET - Les magasins de bricolage pourront ouvrir le dimanche jusqu'en juillet 2015

DOCUMENT - Travail le dimanche : ce que préconise le rapport Bailly