Devant l'Europe, Bruno Le Maire défend "les coupes budgétaires" et vante le "retour" de la France

  • A
  • A
Devant l'Europe, Bruno Le Maire défend "les coupes budgétaires" et vante le "retour" de la France
Bruno Le Maire a vanté les réformes françaises, en anglais.@ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

Présent en Estonie pour une réunion des ministres de la zone euro, Bruno Le Maire a défendu les réformes menées par le gouvernement français.

Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire a défendu vendredi "les coupes budgétaires" qui rendent "la France plus forte en Europe", avant une réunion des ministres de la zone euro à Tallinn. "Nous sommes en train de prendre des décisions très importantes maintenant en France. Nous sommes en train de faire des coupes budgétaires, de faire des réformes sur le marché du travail qui sont probablement les plus importantes depuis de longues années en France", a dit Bruno Le Maire, en anglais.

"La France est de retour". "Nous sommes en train de présenter un nouveau cadre fiscal, avec une réduction de l'impôt sur les sociétés, avec une suppression de l'impôt sur la fortune et l'introduction d'une 'flat tax' (un prélèvement forfaitaire unique sur un certain nombre de revenus du capital, ndlr), ce qui est quelque chose de totalement nouveau en France", a-t-il ajouté. "Donc le message est très simple : la France est de retour, la France va devenir plus forte. Et nous pensons que les décisions que nous prenons avec le président vont considérablement améliorer la situation économique en France pour tous les citoyens", a-t-il affirmé. "Et cela va rendre la France plus forte en Europe (...) pour le bien de tous les pays européens."

La France et l'Allemagne, guides de l'Europe. Ces déclarations surviennent le jour même où le Premier ministre Édouard Philippe, rencontre à Berlin la chancelière Angela Merkel, à qui il devrait montrer la volonté de la France de mener des réformes, réclamées depuis des années par l'Allemagne. Berlin est prêt à discuter des propositions françaises pour réformer la zone euro, mais compte sur Paris pour qu'il fasse d'abord son travail à domicile. Juste après les législatives allemandes du 24 septembre, qui devraient voir Angela Merkel reconduite dans ses fonctions, Emmanuel Macron compte présenter son projet de "refondation" de l'Union européenne.