Deux candidats à la reprise d'Heuliez

  • A
  • A
Deux candidats à la reprise d'Heuliez
Partagez sur :

Bernard Krief consulting et France Industrie Participations ont déposé un dossier de reprise de l'équipementier automobile Heuliez.

En redressement judiciaire depuis le 15 avril, l'équipementier automobile Heuliez a peut-être trouvé un repreneur. En lice, deux sociétés.

La première, Bernard Krief consulting a déposé une offre de reprise globale de l'équipementier automobile. "Dans un premier temps, nous souhaitons reprendre 500 personnes, dont un peu plus d'une centaine en formation professionnelle sur 18 mois avec l'aide du Conseil régional de Poitou-Charentes, et nous espérons, les années suivantes, procéder à des réembauches", a précisé Louis Petiet, président de Bernard Krief consulting, société qui a déjà redressé DMC (broderies et fils) et plus récemment Soho (enseignes de gadgets et cadeaux).

La seconde, France Industrie Participations prévoit de reprendre l'équipementier avec un effectif de 780 salariés.Le tribunal de commerce de Niort statuera le 2 juillet sur les offres qui ont été déposées.

Luc Chatel, le secrétaire d'Etat à l'Industrie, s'est félicité jeudi de ces deux candidatures pour reprendre "l'ensemble des activités du groupe, c'est-à-dire sans démanteler Heuliez, et ce en pleine crise et malgré les fragilités d'Heuliez démontrées par plusieurs rapports". Il a rappelé que l'Etat s'était engagé à aider Heuliez à hauteur de 10 millions d'euros pour son projet de véhicule électrique.

Heuliez, qui emploie 1.000 salariés à Cerizay dans les Deux-Sèvres, a un besoin urgent de trouver 45 millions d'euros pour lancer son projet de véhicule électrique qui constitue son dernier espoir de survie.

Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, a récemment écrit au président Nicolas Sarkozy pour lui demander "de mobiliser tous les leviers dont il dispose pour Heuliez" et a fait rentrer le Conseil régional de Poitou-Charentes au capital de l'entreprise pour 5 millions d'euros.