Deutsche Börse annonce le départ de son patron soupçonné de délit d'initié

  • A
  • A
Deutsche Börse annonce le départ de son patron soupçonné de délit d'initié
En 2015, le patron de Deutsche Börse avait acheté un paquet de 60.000 actions de Deutsche Börse pour 4,5 millions d'euros. (Illustration)@ AFP
Partagez sur :

Visé par une enquête pour délit d'initié en 2015, le patron de l'opérateur boursier allemand a donné sa démission jeudi. 

Le patron de l'opérateur boursier allemand Deutsche Börse, Carsten Kengeter, visé par une enquête pour délit d'initié en 2015, a donné jeudi sa démission, a annoncé l'entreprise dans un communiqué.

"Carsten Kengeter a informé le conseil de surveillance de Deustche Börse qu'il souhaitait démissionner à compter du 31 décembre 2017 (...) pour éviter d'accroître le fardeau lié à l'enquête en cours", a indiqué dans un communiqué l'opérateur boursier.Le conseil de surveillance a "accepté cette décision et unanimement remercié Carsten Kengeter pour sa vision transformatrice et son leadership à la tête de la Deutsche Börse depuis 2015", ajoute le texte.

Des discussions menées en 2015 avec un opérateur de la Bourse de Londres. Un tribunal francfortois a rejeté mardi sa dernière proposition d'arrangement : une somme forfaitaire de 500.000 euros, qui lui aurait permis d'échapper aux poursuites. Le tribunal a refusé de donner son aval à cet arrangement préparé entre le parquet et la défense, estimant que "la poursuite de l'enquête est actuellement appropriée compte tenu de l'importance de la procédure". Il est reproché à Carsten Kengeter d'avoir mené des discussions avec la direction de l'opérateur de la Bourse de Londres LSE dès l'été 2015 en vue d'une fusion, puis d'avoir acquis des titres en fin d'année en connaissance de cause.

Un paquet de 60.000 actions achetés pour 4.5 millions d'euros. En 2015, avant que les projets de mariage ne soient dévoilés, le patron de Deutsche Börse avait acheté un paquet de 60.000 actions de Deutsche Börse pour 4,5 millions d'euros. Un volant supplémentaire de 69.000 actions lui avait été attribué par l'entreprise dans le cadre d'un programme de rémunération. Deux mois seulement après cette opération, Deutsche Börse et la London Stock Exchange (LSE) annonçaient publiquement leur intention de fusionner. Cela a eu pour effet de faire grimper leurs titres en Bourse. Les pourparlers de fusion entre Deutsche Börse et le LSE ont échoué par la suite. Carsten Kengeter restera en poste jusqu'à la date effective de sa démission.