Dette : 48 heures pour surmonter la crise

  • A
  • A
Dette : 48 heures pour surmonter la crise
Les ministres européens des Finances se penchent une nouvelle fois vendredi sur le sauvetage de la Grèce.@ REUTERS
Partagez sur :

Les ministres européens des Finances sont réunis jusqu'à samedi, pour sauver la Grèce, et l'euro.  

Réunis depuis jeudi soir à Wroclaw, en Pologne, les ministres européens des Finances se penchent une nouvelle fois vendredi sur le sauvetage de la Grèce. Cette réunion de 48 heures doit notamment permettre de surmonter les obstacles restants à la mise en œuvre du second plan d'aide à la Grèce d'un montant de 160 milliards d'euros, décidé le 21 juillet. Objectif : éviter ainsi l'éclatement de la zone euro.

 

L'Europe divisée sur la Grèce

La mise en place de ce programme de prêts traîne en longueur car certains pays rechignent à aider une nouvelle fois Athènes. La Finlande en particulier a exigé des garanties en contrepartie qui restent encore à définir. Le Premier ministre finlandais Jyrki Katainen a indiqué jeudi ne pas souhaiter une sortie de la Grèce de la zone euro, mais a maintenu sa demande de garanties.

"Nous allons négocier sur le sujet mais malheureusement, je ne pense pas que nous trouverons une solution d'ici à ce soir", a par ailleurs affirmé la ministre finlandaise des Finances Jutta Urpilainen à son arrivée vendredi à la réunion des ministres européens des Finances.

Aucun accord n'avait en effet été trouvé jeudi soir sur ce point délicat, qui sème la zizanie au sein de la zone euro, certains pays souhaitant obtenir ce type de traitement de faveur. De source européenne, ce sujet risque d'être une pierre d'achoppement lors des discussions à Wroclaw.

Les Etats-Unis à la table des discussions

Les ministres européens aborderont par ailleurs avec leur homologue américain, Timothy Geithner, la situation économique et financière dans le monde en vue des prochaines réunions du FMI, de la Banque mondiale et du G20. Le secrétaire américain au Trésor est arrivé vendredi matin à la réunion des ministres européens des Finances, aux côtés de son homologue français, François Baroin.

La présence de Timothy Geithner, qui a été invité par la présidence polonaise de l'Union européenne, constitue un événement exceptionnel dans ce genre de réunion. Mercredi, celui-ci avait estimé que les Européens allaient "devoir agir plus vite" et qu'ils devraient injecter davantage de fonds pour éviter une crise majeure.

Les Etats-Unis vont lancer un nouveau plan de relance et souhaitent donc que les Européens relancent aussi leur consommation en lieu et place de la politique de rigueur menée par le Vieux Continent. Car les ministres européens des Finances sont aussi réunis pour se prononcer sur un accord de principe pour durcir le Pacte de stabilité et la discipline budgétaire commune dans l'Union, qui a été conclu jeudi matin au Parlement européen à Strasbourg.