Des débuts mitigés pour les soldes 2012

  • A
  • A
Des débuts mitigés pour les soldes 2012
Certaines enseignes ont vu leur chiffre d'affaires baissé de 2% durant cette première semaine.
Partagez sur :

Le moral en berne des consommateurs serait responsable de ce début de campagne morose.

Alors que François Baroin, le ministre de l'Economie, avait mouillé la chemise en donnant le coup d'envoi mercredi dernier dans les grands magasins de Paris, cette première semaine des soldes d'hiver 2012 n'a pas comblé toutes les attentes des commerçants.

Le gouvernement espérait que cette campagne favoriserait la consommation dans une période "un peu morose". Mais pour l'instant, les consommateurs ne se sont pas rués dans les magasins. Dans plusieurs enseignes, les ventes stagnent par rapport à l'an dernier. Dans le prêt-à-porter, le chiffre d'affaires a même baissé de plus de 2% chez H&M ou Zara.

"Le triple A, ça a l'air tellement important"

Selon les professionnels du secteur, le responsable est tout trouvé : la crise et le moral des consommateurs qui serait en berne. "C'est très anxiogène, ce que l'on entend. Toutes les semaines, on nous dit vous allez perdre vos économies. On va perdre le triple A. Les gens ne savent pas ce que c'est que le triple A mais ça a l'air d'être tellement important qu'ils se demandent de quoi sera fait leur lendemain. Les gens se font moins plaisir", regrette Jean-Marc Génis, président de la Fédération des enseignes de l'habillement.

Pour autant, rien d'irrémédiable. Les affaires pourraient s'améliorer, prédisent les professionnels... si le temps se dégrade. Les commerçants perçoivent déjà une légère amélioration. Avec le thermomètre qui a baissé ces derniers jours, les consommateurs se font plus nombreux. "Une cerise sur le gâteau qui vient de nous arriver, c'est qu'il se met à faire très froid", explique Charles Melcer, le président des commerçants indépendants.

Et si la neige donnait un coup de pouce ?

"Les grosses pièces, les doudounes, les manteaux, les pardessus, tout ce qui est lourd et qui chiffre, ça va très nettement améliorer les chiffres d'affaires. Surtout qu'on annonce de la neige pour la fin de la semaine. Quand vous avez froid au pied et que vous glissez, il faut acheter des bottes et ça fait du chiffre d'affaires il n'y a pas de doutes", ajoute Charles Melcer.

Autre signe d'embellie : le panier moyen par client est un peu meilleur que prévu : près de 280 euros pour cette campagne de soldes 2012. Les commerçants ont encore jusqu'au 14 février pour se rattraper et écouler leurs invendus. Néanmoins ces deux premières semaines de soldes sont cruciales pour les professionnels puisqu'elles représentent près de deux tiers du chiffre d'affaires sur cette campagne de soldes.