Des assurances plus chères en 2013

  • A
  • A
Des assurances plus chères en 2013
Les tarifs des assurances, toutes catégories confondues, vont continuer d'augmenter en 2013.@ Maxppp
Partagez sur :

Automobile, habitation, santé...les hausses seront variables. Europe 1 a sorti sa calculette.

Mauvaise nouvelle pour le pouvoir d'achat : les tarifs des assurances, toutes catégories confondues, vont continuer d'augmenter en 2013. D'après les calculs d'Europe1, si les prix pour l'automobile resteront relativement modérés, ils risquent de bondir pour l'habitation et la santé.

Dans l'automobile. Les prix des assurances auto sont ceux qui augmentent le moins. Ils devraient enregistrer une hausse de 1% en moyenne. Si les tarifs de réparation sont en augmentation, le nombre de sinistres, lui, diminue, ce qui devrait plus ou moins protéger nos porte-monnaies. Les accidents ont en effet diminué de 1 % concernant les dommages matériels et de 2 % sur les sinistres corporels, précise Le Figaro.

La hausse aurait même pu être nulle, sans une mesure adoptée récemment par le gouvernement et qui entre en vigueur au 1er janvier. A partir de cette date, les assureurs vont en effet récupérer la prise en charge de la revalorisation des rentes servies aux accidentés de la route, aujourd'hui assumée par l’État.

Dans le détail, les hausses, au 1er janvier, seront ainsi de +0,9% pour Maaf , +1,5% pour Axa, +2% pour MACSF, Thélem et Maif, +3% pour Generali, et enfin +4% pour Swiss Life, selon les chiffres du journal Les Échos publiés vendredi.

Dans l'habitation. Les assurances habitations devraient, en moyenne, augmenter leurs tarifs de 2,5%, à cause d'un boom des petits sinistres. "Dégâts des eaux, débuts d'incendie… il y a plus de petits accidents, donc plus d'indemnisations et donc une hausse des couts", explique le fondateur du comparateur de prix Assurland, Stanislas Di Vittorio au micro d'Europe1. "Personne n'en connait toutefois la raison exacte. Certains disent que c'est à cause de la crise, qui empêche les gens de rénover leur logement, d'autres que c'est la multiplication des chauffages d'appoint qui provoque des incendies…", poursuit Stanislas Di Vittorio.

Dans le détail, selon Les Echos, les progressions seront notamment sensibles chez Generali (+7%) et Swiss Life (+6%), ou encore MACSF (+4%), Axa (+3,3%), Maif (+3%), Thélem (+2%) et Maaf (+1,9%).

Dans la santé. La hausse sera de 3,5% en moyenne pour le premier budget d'assurance des Français. En cause : le vieillissement de la population et l'amélioration des performances des soins, ce qui coûte plus cher aux assurances. Toutefois, la hausse sera moins spectaculaire que les années précédentes (7 ou 8%), aucune nouvelle taxe n'étant prévue dans le prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

Les assureurs, interrogés par Les Échos, avancent des chiffres comparables, voire moindres : + 1,5 % en moyenne pour la MAAF,+ 2 % chez Thélem Assurances ou la MACSF, + 4 % chez Swiss Life France ou AG2R La Mondiale (+ 4,5 % pour ses contrats collectifs), entre + 4 et + 6 % chez Generali (+ 3,5 % en assurance collective).