Dermatologie, cosmétique : "À l’étranger, le 'made in France' est un gage de qualité et de sécurité"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Invité d'Europe 1, le patron des laboratoires dermatologiques A-Derma, qui exporte la moitié de sa production, estime que le savoir-faire français est désormais bien identifié par les consommateurs.

INTERVIEW

C’est la fête du 'made in France' ! Le savoir-faire tricolore est célébré ce week-end à Paris, au Parc des expositions de la porte de Versailles. Parmi les quelque 450 exposants présents dans les allées pour présenter leurs produits, A-Derma revendique être la "seule marque de dermatologie végétale du marché". Spécialiste des produits pour les peaux fragiles, A-Derma vend la moitié de sa production à l’étranger. "La dermatologie et la cosmétique sont des spécialités françaises reconnues dans le monde entier. C’est un gage de qualité et de sécurité qui fait la différence", se réjouit Stéphane Labattut, directeur général des laboratoires A-Derma, invité de l’interview éco d’Emmanuel Duteil, vendredi sur Europe 1.


Écoutez l'interview intégrale de Stéphane Labattut à 22h20 dans le grand journal de la nuit d'Isabelle Millet. Le replay de l'émission est à retrouver ici.

Un argument de vente crucial. "Le 'made in France' est un point de communication extrêmement important pour nous", ajoute-t-il. Il faut dire qu’en quelques années, le drapeau bleu-blanc-rouge est devenu un argument de vente crucial pour les marques. "Quand on regarde les critères d’achat (hors prix) d’un produit - quel qu’il soit -, le 'made in France' est le deuxième plus important aux yeux des consommateurs, après la composition du produit", précise Stéphane Labattut.

Avoine biologique. En plus du 'made in France', A-Derma mise sur une autre tendance forte en termes de consommation : le bio. La marque, qui "organise tout son développement en circuit court", utilise comme matière première pour tous ses produits de l’avoine Rhealba issu de l’agriculture biologique. "On l’a choisi parmi 26.000 espèces d’avoine pour ses propriétés biologiques très bienfaisantes qui rééquilibrent et apaisent les peaux les plus fragiles", explique Stéphane Labattut. Une production exclusivement locale qui permet à A-Derma de présenter "un bilan carbone très faible".