Démission surprise des dirigeants de Deutsche Bank

  • A
  • A
Démission surprise des dirigeants de Deutsche Bank
Anshu Jain et Jürgen Fitschen en pleine tourmente@ AFP/DANIEL ROLAND
Partagez sur :

Deutsche Bank, la première banque allemande, a annoncé par surprise dimanche la démission de ses deux co-patrons, Anshu Jain et Jürgen Fitschen. Les dirigeants sont ébranlés par une pluie de scandales dans le monde entier et des résultats médiocres. Ils "ont décidé de démissionner de leurs fonctions", a fait savoir la banque.

Manipulation de taux, blanchiment présumé et réduction de coûts. Cette décision intervient alors que Deutsche Bank, première banque privée allemande, est aux prises avec quelque 6.000 litiges. Le groupe vient d'écoper d'une nouvelle amende de 2,5 milliards de dollars (2,25 milliards d'euros) dans une affaire de manipulation de taux.

Mi-mai, la banque avait par ailleurs confirmé l'ouverture d'une enquête interne au sein de sa division d'investissements en Russie, la presse allemande parlant alors de possibles actes de blanchiment d'argent.

Pour ne rien arranger, en dépit d'efforts importants pour réduire ses coûts et se diversifier, la banque reste distancée par ses rivales anglo-saxonnes et vient de lancer une nouvelle stratégie, qui passe entre autres par une réduction drastique de la voilure dans la banque de détail.

Les deux dirigeants dans l’œil du cyclone. Fitschen et Jain avaient essuyé un feu nourri de critiques de la part de plusieurs actionnaires lors de la dernière assemblée générale du groupe en mai et n'avaient recueilli que 60% des soutiens lors du vote de confiance. L'Indo-britannique Anshu Jain et l'Allemand Jürgen Fitschen étaient à la tête du groupe bancaire de Francfort depuis mai 2012 et leur contrat courrait jusque fin mars 2017. Ils seront remplacés à partir de mai 2016 par le Britannique John Cryan, ex-directeur financier de la banque helvétique UBS de 2008 à 2011 et membre du conseil de surveillance de Deutsche Bank depuis 2013.