Démarrage difficile pour les soldes

  • A
  • A
Démarrage difficile pour les soldes
Partagez sur :

Les fédérations de commerces de prêt-à-porter ont annoncé jeudi que le début de soldes la veille avait été "pas très bon".

Premier jour des soldes, premier bilan des commerçants : "le chiffre d'affaires de la première journée est stable par rapport à l'année dernière. Ce n'est pas très bon", a commenté Jean Marc Génis, président de la Fédération des enseignes de l'habillement qui représente les chaînes de prêt-à-porter. Certains magasins indépendants ont relativement "bien commencé" à Paris mais en province les ventes n'ont pas été bonnes, a pondéré Charles Melcer, président de la Fédération Nationale de l'Habillement.

Les commerçants pointent du doigt plusieurs handicaps : la crise d’abord, la météo capricieuse et la mise en place de soldes "flottants" qui permettent des rabais importants pendant deux semaines à d’autres périodes de l’année. "Les soldes ne sont plus une fête de la consommation", a regretté Jean Marc Génis, président de la Fédération des enseignes de l'habillement.

Les fédérations de commerçants assurent pourtant qu’ils consentent des remises importantes après des mois de ventes en berne. Rien qu'en mai, les ventes d'articles d'habillement ont dégringolé de 12% par rapport à mai 2008.

En Corse et dans les Alpes-Maritimes, les soldes d’été ne commenceront que le 8 juillet. Partout ailleurs, ils se termineront le 28 juillet.