Déficits : "l’Etat doit faire des efforts, mais pas seulement"

  • A
  • A
Déficits : "l’Etat doit faire des efforts, mais pas seulement"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - "Il y a les opérateurs, les collectivités territoriales, la Sécurité sociale", souligne le président de la Cour des comptes.

INTERVIEW E1 -"Tout le monde doit se retrousser les manches. Il y a une situation telle que l’Etat doit faire des efforts, mais pas seulement : il y a les opérateurs, les collectivités territoriales, la Sécurité sociale", a déclaré Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, mercredi matin sur Europe 1.
>> A lire aussi : Les tarifs maison de la SNCF épinglés par la Cour des comptes

Et ce dernier de préciser : "quand vous regardez ce qu’il est possible sur les médicaments, sur les génériques, sur les transports sanitaires, sur la chirurgie ambulatoire, la Cour met sur la table beaucoup de pistes. Cela représente des milliards d’euros qui peuvent être économisés sans remettre en cause l’accès aux soins et leur qualité".

"Derrière chaque euro gaspillé ou mal dépensé, c’est vrai, il y a des intérêts. L’intérêt général, ce n’est pas la somme des intérêts particuliers. Il faut qu’on l’entende. (...) La France doit savoir dépasser un certain nombre de clivages. Il y a un intérêt général qui devrait pousser les uns et les autres à privilégier cet intérêt général", a-t-il ajouté, avant de rappeler que "plus vous retardez les réformes, plus elles seront difficiles à faire".

sur le même sujet, sujet,

L'ESSENTIEL - Ces gaspillages que la Cour des comptes dénonce

RAPPORT - La Cour des comptes épingle les avantages en nature des cheminots

RAPPORT - Ce que nous mangeons n'est pas assez contrôlé

ARGENT PUBLIC - La Cour des comptes pessimiste concernant le déficit