Déficit à 3% : Paris pourrait obtenir un nouveau délai

  • A
  • A
Déficit à 3% : Paris pourrait obtenir un nouveau délai
@ DOMINIQUE FAGET / AFP
Partagez sur :

INFO E1 - L'Union européenne pourrait encore accorder à Paris un délai de trois ans pour parvenir à un déficit de 3% du PIB.

La France atteindra-t-elle un jour un déficit public à 3% du PIB ? Bercy promet qu'elle arrivera à cet objectif en 2017.Or, celui-ci aurait dû initialement être atteint en 2013, puis en 2015, après un premier délai accordé par Bruxelles. Paris sera-t-elle sanctionnée ? Selon les informations d'Europe1, la Commission européenne serait prête à faire un geste supplémentaire de trois ans. La France aura ainsi jusqu'en 2018 pour atteindre les 3% de déficit. Un sursis âprement négocié qui devrait être annoncé la semaine prochaine.

>> LIRE AUSSI - Manuel Valls face à la difficulté de réformer

L’assurance chômage dans le viseur.Mais le geste de Bruxelles n'est pas sans quelques contreparties. Paris s'est engagée à lancer des réformes drastiques. Ce sera notamment le cas de l’assurance chômage, dont le déficit cumulé est de 25 milliards d’euros. Ce régime, contrôlé par les partenaires sociaux, est sous la menace d’une reprise en main par l’Etat, sous la pression de Bruxelles. Le gouvernement pourrait imposer, par exemple, la dégressivité de l’indemnisation. 

>> LIRE AUSSI - Déficit : suite aux attentats, Bruxelles ne sanctionnera pas Paris

"L'heure n'est plus à pinailler". Le 22 janvier, Europe 1 vous révélait déjà que la Commission était prête à faire un geste après le drame des attentats. "Le débat n’est pas tranché au sein de la Commission. Mais les priorités ont clairement changé : les attentats à Paris, la crise grecque, les difficultés en Ukraine, l’heure n’est plus à pinailler sur des virgules pour peu que l’envie de réformes soit là", écrivent également Les Echos mercredi. D'autant que la volonté du gouvernement de faire passer la loi Macron en force au Parlement via l'article 49-3 a été perçu comme un signe fort "d'envie de réformes".