Découvrez le palmarès des villes les plus endettées de France

  • A
  • A
Découvrez le palmarès des villes les plus endettées de France
La ville de Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine reste la ville la plus endettée de France.@ AFP
Partagez sur :

Selon les chiffres du "Journal du Net", qu'Europe 1 vous révèlent jeudi, les villes françaises continuent d'être de plus en plus endettées en 2015, même si la hausse est moins marquée cette année. 

INFO EUROPE 1

Les villes françaises sont de plus en plus endettées, selon les chiffres du Journal du Net, révélés jeudi par Europe 1. Pour la 12e année consécutive, la somme d'endettement par habitant a encore augmenté en 2015, pour atteindre 64,2 milliards d'euros sur 36.600 communes, soit une augmentation de 23% en 10 ans. La palme revient, comme l'an dernier, à la ville de Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine. Cette hausse de 1,2% sur un an est plus marquée qu'entre 2014 et 2014 (+1,1%) mais beaucoup moins élevée qu'entre 2012 et 2013 (+2,3%). 

Les mauvais élèves... Une nouvelle fois, c'est Levallois-Perret qui décroche donc la palme de la ville la plus endettée de France. Son endettement moyen par habitant reste deux fois plus important que celui des autres villes, avec 7.406 euros en 2015. Néanmoins, note le Journal du Net, la dette par Levalloisien, est repassée sous son niveau de 2008. Suivent ensuite les villes de Bagnolet et de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, avec des dettes par habitant de 3.642 euros par habitant pour la première et de 3.539 euros par habitant pour la seconde. Plus généralement, les villes où la dette est la plus forte se trouvent principalement en région parisienne et sur le littoral méditerranéen comme à Aubagne, Cannes ou Fréjus. A noter aussi qu'à Istres, dans les Bouches-du-Rhône, la dette a flambé de 157% en un an. 

...les bons élèves. Il y a également les villes plus vertueuses qui ont fait des efforts cette année. C'est le cas de Dax, dans les Landes qui a déserté le palmarès, même si sa dette par habitant reste élevée, à 2.309 euros. La ville de Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis, a elle vu sa dette par habitant reculer de près de 10% de sa dette par habitant en 2015.

Endettement, synonyme de mauvaise gestion ? L'endettement d'une ville ne doit cependant pas être confondue avec une mauvaise gestion de celle-ci. En effet, tout dépend de l'utilisation qui en est faite, à savoir investir ou faire fonctionner sa ville en payant les charges des personnels et des dépenses d'entretien. On constate même des efforts de gestion, avec des dépenses de fonctionnement qui ralentissent et des dépenses de personnel qui sont mieux maîtrisées.