Déclaration de revenus : à quelles réductions d'impôts avez-vous droit ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Contribuable, certaines de vos charges ouvrent le droit à des réductions d'impôts : soyez attentifs quand vous déclarez vos revenus !

Abattements, déductions, réductions… la complexité de la déclaration d’impôts entraîne souvent des erreurs de la part des contribuables. Il ne faut pas la remplir à la légère, car certaines dépenses et charges peuvent diminuer votre addition fiscale. A l’occasion de la sortie du guide de 60 millions de consommateurs intitulé Impôts : ne payez pas un euro de trop, Adeline Tregouët, rédactrice en chef déléguée du magazine, a fait l’inventaire de ces dispositifs qui peuvent alléger la facture.

Premier conseil de la journaliste : prendre son temps et examiner soigneusement tout ce à quoi vous avez droit. Il ne faut pas faire l’impasse sur la moindre ligne ou case de votre déclaration sous prétexte qu’elles sont parfois obscures ou difficiles à comprendre. Deuxième indication : il ne faut pas hésiter à modifier votre déclaration d’impôts préremplie, si elle comporte des erreurs. Adeline Tregouët a ensuite fait le point sur les différents dispositifs fiscaux qui peuvent vous concerner.

>> Une baisse de l'impôt sur le revenu de deux milliards d'euros

L’Assemblée nationale a voté mi-octobre une baisse de l’impôt sur le revenu d’un peu plus de deux milliards d’euros pour 2016, promise par François Hollande. Cette réduction, qui concernera la moitié des contribuables qui payent l’impôt, devrait s’appliquer aux ménages les plus modestes, dans les premières tranches du barème de l’impôt sur le revenu. On estime par exemple qu’un professeur en début de carrière en 2015, qui gagne 1,4 Smic (1.593 euros par mois), aurait droit à une réduction de 310 euros cette année.

>> La réduction sur les frais de scolarisation

Si vous avez un ou plusieurs enfants à charge poursuivant des études secondaires ou supérieures, vous avez le droit à une réduction sur les frais de scolarisation de vos bambins. Il vous revient d’en faire la demande. Son montant dépend du niveau scolaire de vos enfants : 61 euros pour un/e collégien/ne, 153 euros pour un/e lycéen/ne et 183 euros pour un/e étudiant/e dans l’enseignement supérieur. Ces montants sont divisés par deux si votre enfant mineur à charge est en résidence alternée.

>> Frais de garde, dons à des organismes d'intérêt général, etc.

Parmi les autres dispositifs qui peuvent faire baisser l’addition, il y a le crédit d’impôt pour frais de garde des enfants de moins de six ans, la réduction pour dons à des organismes d’intérêt général (elle va de 66% à 75% de votre don et ne peut pas excéder 20% de votre revenu imposable) et le crédit d’impôt des cotisations syndicales. Enfin, n’oubliez pas qu’une partie de la CSG est déductible du montant de vos revenus. Son montant est indiqué sur un document envoyé par votre banque et il faut vérifier qu’il est exact sur votre déclaration de revenus.