Croissance : quand le FMI s'aligne sur le gouvernement

  • A
  • A
Croissance : quand le FMI s'aligne sur le gouvernement
@ REUTERS
Partagez sur :

PRÉVISIONS - Le Fonds monétaire international revoit à la baisse ses prévisions pour la France, mais conforte tout de même celles de l'exécutif.

Le Fonds monétaire international a revu en baisse ses prévisions de croissance pour la France, à 0,4% cette année et 1,0% en 2015, dans ses Perspectives de l'économie mondiale publiées mardi. Le taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) en volume prévu en 2014 est réduit de moitié par rapport à la prévision antérieure donnée en juillet, et la prévision pour 2015 a été diminuée de 0,5 point.

En dessous de la Zone euro. La France se situe sous la moyenne des prévisions de croissance pour la zone euro, qui sont de 0,8% cette année et 1,3% l'an prochain. Ces taux sont eux aussi révisés à la baisse depuis juillet, de 0,3 point et 0,2 point respectivement. Elle est très en-deçà de l'expansion de l'activité économique prévue pour l'Allemagne: de 1,4% en 2014 et 1,5% en 2015.

Les mêmes prévisions que le gouvernement. L'organisation basée à Washington a désormais les mêmes prévisions de croissance pour cette année et l'an prochain que celles données par le gouvernement français la semaine dernière, dans son projet de budget pour 2015. L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) avait donné les mêmes chiffres en septembre.

Le gouvernement se voit ainsi conforté dans ses prévisions, alors que de nombreux économistes jugent intenables cette prévision de 1% en 2015, la jugeant trop optimiste. L'enjeu est de taille pour les Français : si le PIB augmente moins que prévu, les objectifs de réduction de déficit du gouvernement seront compromis. Et celui-ci pourrait se voir contraint de resserrer un peu plus la vis pour boucler son prochain budget.

>> LIRE AUSSI  - Le budget 2015 est-il réaliste ?