Crise : Lagarde veut voir le "verre à moitié plein"

  • A
  • A
Crise : Lagarde veut voir le "verre à moitié plein"
Partagez sur :

Christine Lagarde a affirmé mercredi entrevoir des signes positifs pour la conjoncture mondiale. Selon la ministre de l’Economie, la France résiste de toute façon mieux à la crise que ses voisins.

Souvent critiquée pour son optimisme quant à la situation économique, Christina Lagarde a assumé mercredi le fait de voir le "verre à moitié plein". Selon la ministre de l’Economie, interrogée par la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, il y a des signes positifs pour la conjoncture mondiale. Parmi ces signaux : la demande de permis de construire aux Etats-Unis ou le moral des industriels en Europe.

Christine Lagarde assure par ailleurs que le modèle français résiste mieux que celui de ses voisins à la crise. Illustration citée par la ministre de l’Economie : la prévision de croissance de la Commission européenne est "meilleure quasiment de moitié" pour la France que pour l'Allemagne. Si Bruxelles table désormais sur une diminution du PIB de la France de 3% en 2009, le gouvernement français prévoit toujours officiellement une baisse du PIB de 1,5% cette année.

"Maintenant qu'on a stabilisé le système financier, clairement la priorité absolue c'est l'emploi", a conclu Christine Lagarde. Après la crise, il faudra penser à réduire les déficits creusés pour relancer l’activité économique, a cependant prévenu la ministre de l’Economie.