Crise du lait : les réductions temporaires de production acceptées

  • A
  • A
Crise du lait : les réductions temporaires de production acceptées
@ DANIEL JANIN / AFP
Partagez sur :

En pleine crise du secteur laitier, la Commission européenne accepte d'autoriser des réductions temporaires de production, a-t-elle annoncé lundi. 

La Commission européenne s'est dite disposée, lundi, à autoriser des réductions temporaires de la production dans le secteur laitier en crise, une dérogation provisoire aux règles de la concurrence que réclamait notamment la France.

Les niveaux de stockage pour la poudre de lait doublés. "Je suis prêt à proposer l'application de telles règles", a déclaré le commissaire Phil Hogan devant les ministres de l'Agriculture des 28 réunis à Bruxelles, ouvrant la voie à l'activation d'une mesure permettant aux opérateurs du secteur de s'entendre, sur une base volontaire, sur des limitations temporaires de la production. Le commissaire a toutefois précisé que les "modalités complètes" de la mesure devraient être finalisées et communiquées "très prochainement".

Afin de protéger les agriculteurs contre la chute des prix, le commissaire Phil Hogan a par ailleurs annoncé qu'il proposait un doublement des niveaux de stockage pour la poudre de lait et le beurre, respectivement à 218.000 tonnes et 100.000 tonnes. La France souhaitait pour la poudre de lait un relèvement du plafond à 160.000 tonnes pour l'ensemble des 28 (contre 109.000 actuellement).