Crise de la zone euro : et si c'était fini ?

  • A
  • A
Crise de la zone euro : et si c'était fini ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Des chiffres publiés par Eurostat mardi laissent entrevoir une amorce de reprise.

Alors que la plupart des économistes annoncent une année 2013 très difficile pour la croissance et le chômage, certains signes laissent à penser que les cures d'assainissement des finances publiques commencent à porter leurs fruits.

Reprise des exportations. Plusieurs indicateurs semblent en effet aller dans ce sens. C'est le cas des exportations des pays de l'Union européenne, révélées mardi par Eurostat. L'institut de statistiques a ainsi montré que, sur les dix premiers mois de 2012, les ventes à l'étranger ont augmenté de 4 % en Italie et en Espagne, de 5 % en France, de 7 % au Portugal et même de 13 % en Grèce.

Des taux d'intérêt stables. C'est également le cas des taux d'intérêt. Après avoir connu de fortes poussées de fièvre, les taux d'emprunt à 10 ans de pays comme l'Espagne et l'Italie, qui ont grimpé en 2012 jusqu'à plus de 7 %, sont revenus à des niveaux plus supportables, moins de 5 % pour l'Espagne et 4,5 % pour l'Italie. Le signe d'une confiance retrouvée de la part des marchés financiers.

Des perspectives encore sombres. Tout n'est pas résolu pour autant. Selon l'Unedic, le nombre de chômeurs pourrait encore augmenter de 185.000 en 2013 pour atteindre les 3,3 millions, tandis que la plupart des économistes prévoient une croissance quasi-nulle, entre 0 et 0,5 %.

>> Pour Axel de Tarlé, les mesures d'austérité, bien que dures pour l'économie, permettent aux entreprises de redevenir compétitives