Crédit immobilier : n'hésitez pas à renégocier plusieurs fois

  • A
  • A
Crédit immobilier : n'hésitez pas à renégocier plusieurs fois
@ REUTERS
Partagez sur :

PRÊT - Renégocier son prêt immobilier à plusieurs reprises, alors que les taux d'emprunt sont actuellement très bas, peut permettre d'économiser plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Les taux de crédit immobilier n'en finissent pas de baisser : la semaine dernière, meilleurtaux.com indiquait ainsi un chiffre record, à 1,59% sur 15 ans. Dans ce contexte, de plus en plus d'emprunteurs réalisent qu'ils peuvent renégocier leur crédit. Beaucoup l'ont déjà fait une fois, mais il est possible de renouveler l'opération deux, voire trois fois.

Plus de 30.000 euros d'économies. Depuis plusieurs semaines, les courtiers voient donc affluer les dossiers de renégociation comme celui de Joffrey. Ce dernier vit en Alsace et a acheté sa maison en 2008. En 2010, il avait déjà renégocié son prêt une première fois. Aujourd'hui, il finalise une deuxième négociation avec, à la clef, plus de 30.000 euros d'économies. "À l'achat de ma maison, j'étais à 5,6%. Et maintenant je renégocie à 1,85%", explique Joffrey. "Je reste sur les mêmes mensualités mais il ne me restera que 17 années. Je gagne trois ans de remboursement."

Changer de banque. Pour réaliser une telle affaire, Joffrey a changé de banque. Certes, cela peut prendre du temps et beaucoup de paperasse, mais le gain est tel que beaucoup franchissent le pas. Ainsi, 80% des deuxièmes ou troisièmes négociations se font en changeant d'établissement bancaire, selon CAFPI, leader des courtiers en prêts immobiliers. Il ne faut donc pas hésiter à se lancer. "On a des clients qui avaient déjà renégociés l'année dernière, qui renégocient aujourd'hui, et qui arrivent encore à générer entre 15.000 et 20.000 euros d'économies sur leur crédit", explique Cécile Roquelaure, de chez Empruntis.

Pour faire de telles économies, deux critères majeurs à respecter : il faut qu'il y ait un écart d'environ 1% entre le nouveau taux d'emprunt et l'ancien. Et il faut que le prêt représente une somme conséquente et court encore sur au moins dix ans.