Coupures de courant à Gennevilliers, de gaz à Toulouse

  • A
  • A
Coupures de courant à Gennevilliers, de gaz à Toulouse
Partagez sur :

La semaine d'action des agents en grève d'ErDF et GrDF, les filiales de distribution d'EDF et GDF, s'est traduite mardi par des coupures de courant à Gennevilliers et de gaz à Toulouse. Les directions des deux entreprises ont porté plainte contre X.

Journée d'action des agents en grève d'ErDF et GrDF mardi. Plusieurs centaines d'agents de ces filiales de distribution d'EDF et GDF ont pris le contrôle dans la matinée d'un poste de transformation à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) et coupé le courant à 15.000 clients. La direction d'ErDF a porté plainte contre X. "Le courant a été rétabli un peu avant midi", a indiqué ErDF.

Par ailleurs, un millier de clients de GrDF ont été privés de gaz à Toulouse, selon la direction, qui a également porté plainte contre X. "Notre priorité est de rétablir l'alimentation, il faut passer dans chaque logement, ce devrait être rétabli dans la soirée de mardi ou mercredi matin", a indiqué un porte-parole.

Les salariés d'EDF et GDF de la région Midi-Pyrénées ont cependant voté mardi la "suspension" de leur mouvement, après 48 jours de grève, selon la CGT Mines-Energie. Le personnel, réuni en assemblées générales à Toulouse, dans le Lot, en Ariège et en Aveyron, a accepté notamment les protocoles signés avec la direction sur le retrait de projets d'externalisation et l'embauche de 129 agents.

Depuis la fin mars, des salariés d'ErDF et GrDF observent des arrêts de travail sporadiques, et procèdent à des coupures de courant chez les abonnés ou opérations sauvages "heures creuses" pour réclamer des hausses de salaire de 5%, une prime de 1.500 euros ainsi que l'arrêt de projets d'externalisation d'emplois. Quatre syndicats (CGT, CFDT, FO, CFTC) avaient annoncé une semaine de mobilisation du 11 au 15 mai sur le sujet, avec un "temps fort" mardi.