Coup de froid sur les produits d'été

  • A
  • A
Coup de froid sur les produits d'été
Les réservations pour les vacances d'été accusent un recul de 7%.@ MAXPPP
Partagez sur :

Sous l'effet d'une météo maussade ces derniers mois, les Français ont modifié leurs habitudes d'achats.

La fin d'un printemps maussade. Difficile de s'en convaincre en regardant le ciel mais l'été est officiellement là. Le printemps qui se termine restera comme le plus pluvieux depuis plus de 50 ans et le plus froid depuis 25 ans. Seule la Bretagne et la côte méditerranéenne ont profité d'un ensoleillement proche de la normale.

Les produits d'été en baisse... Et nos habitudes de consommation s'en ressentent, selon les données de l'institut Metnext/Climpact spécialisé dans la météo-sensibilité. Les ventes d'insecticides affichent ainsi un recul de 22% pour la saison et les produits solaires de 19%. Côté alimentaire, on observe sans surprise une nette baisse pour les glaces, les saucisses pour barbecue, la bière, et tout ce qui sert à confectionner les salades composées froides comme le maïs.

…et ceux d'hiver en hausse. Inversement, les produits de l'hiver se portent très bien, comme les fromages à raclette, les tisanes, le miel ou encore la crème de marron. Les crèmes pour les mains et les lèvres gercées voient même leurs ventes bondir de 26%.

Moins de réservations de vacances. Autre conséquence de la météo, et sûrement aussi de la crise, les Français s'abstiennent de faire des projets pour les vacances d'été. Les réservations accusent un recul de 7%. Seules certaines destinations soleil comme la Sardaigne ou la Crète sont plébiscitées.

>> A lire : Les congés d'été à l'épreuve de la crise