Continental : MAG confirme son "intérêt" pour l’usine de Clairoix

  • A
  • A
Continental : MAG confirme son "intérêt" pour l’usine de Clairoix
Partagez sur :

Des représentants du groupe MAG, basé à Dubaï, ont été reçus lundi à Paris au niveau ministériel et à l'Elysée pour évoquer leur projet de reprise de l'usine de pneumatiques de l'équipementier Continental à Clairoix, dans l’Oise.

Les responsables du groupe MAG, basé à Dubaï, "ont confirmé leur intérêt pour la reprise de l'usine Continental de Clairoix", ont indiqué le ministre de la Relance Patrick Devedjian et le secrétaire d'Etat à l'Industrie Luc Chatel à l'issue d'une rencontre lundi. Les dirigeants de MAG avaient d'abord été reçus dans la matinée à l'Elysée par un conseiller.

Le groupe d’investissement MAG, dirigé par Moafaq Al Gaddahun, est spécialisé dans la sous-traitance de fabrication de pneus. Doté d’un chiffre d’affaire de 500 millions d’euros, il est candidat à la reprise de l’usine Continental de Clairoix, dans l’Oise pour la "technologie" du site et "le savoir faire à la française", a précisé son dirigeant lundi sur Europe 1.

Le 23 avril dernier, MAG avait donc fait parvenir une lettre à la direction de l’usine Continental de Clairoix pour lui faire part de son intérêt pour le site. Une démarche mal perçue par la direction allemande du groupe qui avait alors "envoyé deux émissaires à Dubaï pour dissuader ces éventuels acquéreurs", selon une source proche du dossier.

Aujourd'hui, MAG doit notamment "se rapprocher de la direction de Continental pour affiner leur projet et poursuivre les discussions", soulignent Luc Chatel et Patrick Devedjian. Selon une source proche du dossier, le gouvernement français entend en effet "mettre les Allemands dans le jeu" pour tenter de lever le blocage de Continental par les salariés, qui empêche MAG de visiter l'usine.

Ce mouvement de blocage est en cours depuis l’annonce par Continental de la fermeture en 2010 de l'usine de pneus de Clairoix, qui compte 1.120 salariés.