Continental Clairoix : l'offre de MAG se fait attendre

  • A
  • A
Continental Clairoix : l'offre de MAG se fait attendre
Partagez sur :

La direction de Continental a indiqué qu'elle avait reçu mardi une lettre de l'équipementier automobile MAG basé à Dubaï au sujet d'une éventuelle reprise de l'usine de pneumatiques de Clairoix, mais toujours pas d'offre.

"La direction de Continental à Hanovre a reçu un courrier de MAG aujourd'hui (mardi), confirmant sa disposition à débuter des négociations afin d'évaluer la possibilité d'une transaction", a indiqué la direction de Continental, qui se dit "comme toujours, ouvert sur le principe d'une négociation de ce type". Mais "cette lettre n'est ni une offre, ni une lettre d'intention", a souligné un porte-parole du groupe : "cela n'avance pas beaucoup par rapport à ce qu'on avait déjà".

"Nous allons au moins garder entre 400 et 500 employés au début" sur l'usine qui emploie 1.120 salariés au total, a pourtant assuré Fawaz Sabri, vice-président du groupe MAG, qui a toujours affirmé être "un repreneur sérieux" de l'usine de Clairoix. Continental veut fermer ce site "en 2010" pour cause de "surcapacités de production" et "manque de compétitivité".

MAG, qui cherche depuis "une dizaine d'années à acquérir une usine de fabrication de pneus", estime que la reprise de Clairoix lui permettra d'avoir "une qualité meilleure et une gamme de production supérieure" à celle qu'il propose actuellement, a fait valoir Fawaz Sabri.

Il y a dix jours, la direction de l'équipementier et les partenaires sociaux du site avaient annoncé être parvenus à un "préaccord" sur le plan de sauvegarde de l'emploi accordant notamment 50.000 euros de prime par salarié.