Consommation : les herbes aromatiques parfois vendues au prix du caviar !

  • A
  • A
Consommation : les herbes aromatiques parfois vendues au prix du caviar !
Le prix des herbes sèches en grande surface peut dépasser 200 euros le kilo.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Attention au rayon épicerie. Sans que cela ne saute aux yeux au vu des faibles quantités achetées, le prix des herbes aromatiques sèches s'envole souvent au-delà de 200 euros le kilo.

A bien y réfléchir, vous pourriez vous offrir le luxe du caviar. Dans les rayonnages, sans faire attention, certains produits à l'unité semblent beaucoup plus dans vos moyens mais en regardant de plus près le prix au kilo, les tarifs explosent. C'est le cas notamment des herbes aromatiques sèches, vendues en flacons de verre généralement. Le constat est celui de l'association de consommateurs CLCV qui a effectué 295 relevés de prix sur onze produits (coriandre, basilic, thym...), dans dix enseignes, révèle Le Télégramme.

La barrière de 200 euros le kilo. L'association distingue deux types d'herbes, celles qui peuvent être classées sous la barre de 200 euros le kilos comme les herbes de Provence, l'origan, l'aneth, et celles dont les prix basculent au delà de ce tarif référence. A plus de 200 euros le kilo en moyenne, on trouve ainsi le persil, l'estragon, la ciboulette... Certaines appellations telles que "première saveur/cueillette fraîcheur" peuvent même faire exploser les prix. De la ciboulette a ainsi été affichée à... 1.100 euros le kilo.

Vérifier les étiquettes. Gare également aux contenants, prévient l'association CLCV. Les pots pouvant sembler similaires, "de même contenance, mais il n'en est rien". A noter aussi que les flacons type "moulins" sont souvent bien plus onéreux que leur version classique. Une seule solution : bien vérifier les étiquettes et comparer entre les marques. Enfin sachez que l'origine des produits laisse aussi circonspect. Seulement 10% des herbes de Provence sont ainsi produites en France.