Consommateurs, passez au e-lobbying

  • A
  • A
Consommateurs, passez au e-lobbying
Seul, le consommateur pèse peu face aux grandes entreprises. En revanche, s'il arrive à se liguer avec d'autres clients partageant le même objectif, ses chances d'être entendu montent en flèche.@ REUTERS
Partagez sur :

N’étant pas entendus par la SCNF, des clients ont lancé une campagne en ligne. Et ça marche.

Si la SNCF propose dans les prochains jours, comme cela est pressenti, une nouvelle version de la carte de réduction 12-25, ils n’y seront peut-être pas étrangers. "Ils", ce sont les 31.133 usagers de Facebook qui ont apporté leur soutien à une drôle de cause : le renouvellement de la carte 12-30 SNCF. Une version 2.0 du lobbying des consommateurs qui se généralise.

Les futurs trentenaires appellent à l’aide la SNCF

22.09_sncf carte 12-25 930x620.jpg

© SNCF

 En proposant exceptionnellement, fin 2011, une carte de réduction 12-25 étendue jusqu’à 30 ans, la SCNF s’est attirée de très nombreux clients. L’attrait est tel que tous ceux qui n’ont pu en profiter, ou dont la carte expire prochainement, ne cachent pas leur espoir que cette opération soit pérennisée.

C’est notamment le cas de Clémence, qui a créé le 18 juillet une page Facebook au titre limpide : "Pour le renouvellement de la carte 12-30 SNCF". "C’est à l’origine une démarche plus personnelle, j’ai 26 ans et vais en avoir 27. Ayant vu que ma carte 12-30 allait expirer, j’ai cherché à la renouveler et n’ai rien trouvé. Je me suis alors dit que je n’étais pas la seule personne dans ce cas", détaille pour Europe1.fr cet employée d’une agence de communication.

"Je ne pensais pas que cela marche autant"

Et effectivement, son cas et tout sauf isolé. Deux mois plus tard, ils sont 31.133 à avoir appuyé sur le bouton Like de la page Facebook, l’équivalent 2.0 d’une approbation. "Je l’espérais mais je ne pensais pas que cela marche autant. Cela fonctionne aussi parce que c’est un truc qui intéresse les jeunes et qui tombe au bon moment", confie Clémence.

19.09.Petition.SNCF.carte1230.FACEBOOK.460.160

© FACEBOOK

Messages de soutiens, montage photo, etc. Celle qui définit son action comme du "lobbying de consommateur" est arrivée à ses fins. "On a eu un premier contact téléphonique fin août avec la personne en charge de la communication 2.0 de la SCNF. Il nous a fait comprendre que notre message avait été entendu à la SCNF", précise-t-elle.

Un message tellement bien reçu que la personne en charge des cartes de réductions à la SNCF l’a invitée à déjeuner vendredi… soit quelques jours avant que la SNCF ne présente sa nouvelle offre de cartes. Une histoire trop belle pour être vraie ? Bien qu’elle travaille dans la communication, Clémence l’assure, elle n’agit qu’en tant que consommatrice et n’a jamais travaillé pour la SNCF.

Le Web, nouvelle feuille de pétition

A l’image du combat des usagers de la SNCF, Internet est devenu l’un des meilleurs moyens de se faire entendre par une entreprise et les consommateurs l’ont bien compris. De nombreuses pages Facebook ou pétitions en lignes sont ainsi apparues ces derniers mois. Leur objet ? Rarement défendre une cause, mais plutôt une offre commerciale.

Ainsi, Facebook héberge les appels des aficionados de la chaîne de café Starbucks. Ils sont ainsi 2.564 à réclamer son installation à Aix-en-Provence, un nombre qui chute à 56 pour les partisans d’une installation à Lorient.

19.09.Petition.Burger.King.DR.460.100

© DR

Plus mobilisés, les partisans d’un retour dans l’Hexagone de la chaîne de fast-food Burger King ont déjà réussi à réunir plus de 16.300 signatures numériques. "Nous nous sommes trop longtemps privés du meilleur hamburger du monde. Si vous voulez que les choses changent, c'est le moment ou jamais : signez la pétition !", s’indigne son créateur.

La marque au célèbre Whooper n’est toujours revenue en France mais une telle mobilisation n’est pas sans effet. Les fondateurs du groupe ont également été contactés par Burger King pour entamer un dialogue. Pour réclamer le retour de Gros Quick sur les paquets de votre poudre au cacao préférée, vous savez ce qu’il vous reste à faire.