Conforama prêt à surenchérir sur l'offre de la Fnac pour acquérir Darty

  • A
  • A
Conforama prêt à surenchérir sur l'offre de la Fnac pour acquérir Darty
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Conforama a déposé une offre de rachat du groupe d'électroménagers Darty, renchérissant sur l'offre de la Fnac, effectuée en novembre.

Le mariage entre la Fnac et Darty pourrait bien ne jamais avoir lieu. Le groupe de distribution d'électroménager et de produits techniques Darty, contrôlé par des capitaux britanniques, a annoncé mercredi que le groupe sud-africain Steinhoff, maison-mère de Conforama, avait déposé une "offre conditionnelle" de rachat renchérissant sur la proposition de Fnac effectuée en novembre. 

Rien n'est encore joué. "Darty étudie actuellement la proposition reçue de Conforama", indique le groupe dans un communiqué en soulignant qu'il "n'y a aucune certitude à ce stade qu'une offre ferme sera faite par Conforama, ni sur les termes dans lesquels elle pourrait être faite". "Une prochaine annonce sera faite en temps voulu sur le délai dans lequel Steinhoff devra (..) soit annoncer une intention ferme de faire une offre sur Darty (...) ou soit annoncer qu'elle n'a pas l'intention de faire d'offre", précise le communiqué. 

125 pence pour Conforama contre 105 pour la Fnac. Conforama propose 125 pence par action en numéraire, selon Darty. Lors de l'annonce de l'accord sur les modalités de leur fusion en novembre, Fnac proposait d'offrir une action Fnac pour 37 actions Darty, mettant également sur la table la possibilité pour les actionnaires de Darty de demander tout ou partie du paiement en espèces, "à hauteur d'un montant maximum de 95 millions d'euros". Cette offre portait la valeur de l'action Darty à "environ 105 pence" sur la base du cours de clôture de la Fnac le 19 novembre, et valorisait le groupe à environ 558 millions de livres (717 millions d'euros au taux actuel). Mardi soir, le titre Fnac a clôturé à 60,63 euros, à comparer avec un cours de 55,55 euros le 19 novembre.

Les deux groupes avaient alors indiqué que leur mariage ne devrait pas être finalisé avant le deuxième semestre 2016, plusieurs étapes restant à franchir dont le feu vert des autorités de la concurrence.