Conférence sociale : Roubaud en a "ras le bol" de la CGT

  • A
  • A
Partagez sur :

<STRONG>INTERVIEW E1 - Le patron de la CGMPE le reconnaît : "la CGT commence à nous énerver".

"La CGPME ne boycotte plus la conférence sociale. Nous avons eu une levée des blocages sur la pénibilité et le temps partiel, c'est une victoire du bon sens et du réalisme", a salué lundi sur Europe 1 Jean-François Roubaud, le président du syndicat des PME.



Manuel Valls a annoncé mercredi un report partiel du compte pénibilité et des ajustements sur les temps partiels, ce qui a convaincu les patrons de participer à la conférence tenue à l’Élysée... et a fâché un certain nombre de syndicats, dont la CGT, qui regrette un trop grand nombre de cadeaux faits aux patrons depuis le début du quinquennat.



"Ras le bol de la CGT". "La CGT commence à nous énerver un tout petit peu. Il y a quand même des situations extraordinaires : ils nous accusent de refuser le dialogue social et dans le même temps, ils bloquent la France avec les grèves de la SNCF, ils bloquent les relations entre la Corse et le continent à la SNCM... On n'en peut plus. Ce n'est pas du dialogue social, c'est du blocage. Ras le bol de la CGT !", a taclé Jean-François Roubaud lundi.



Jean-François Roubaud : "Les PME ne boycottent...par Europe1fr

Le "patron des petits patrons" demande à Thierry Lepaon, leader de la CGT, de "tenir ses troupes". Et de conclure : "assez de socialement correct. Les syndicats doivent comprendre que les entreprises ont besoin de facilités pour embaucher".


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

DÉCRYPTAGE - Conférence sociale : le dialogue impossible

STRATÉGIE - Conférence sociale : la main tendue de Manuel Valls au patronat

ZOOM - Le temps partiel inquiète le patronat

ZOOM - Ce qu’il faut savoir sur le compte pénibilité