Commerce : il y a eu moins de vols en France en 2014

  • A
  • A
Commerce : il y a eu moins de vols en France en 2014
@ PHILIPPE HUGUEN/AFP
Partagez sur :

Mais dans le reste du monde, il y a eu une hausse des vols en partie à cause d'employés malhonnêtes qui volent en interne.

Les vols dans les commerces ont bondi de 15,4% dans le monde en 2014, sous l'effet notamment de l'augmentation des larcins en interne, mais ont reculé en France, grâce notamment à la diminution des vols à l'étalage, relève mercredi une étude Checkpoint Systems. En 2013 déjà, l'Hexagone avait connu une baisse des larcins en magasins.

Le Mexique à la première place. Selon ce baromètre annuel établi à partir des données recueillies auprès de plus de 200 distributeurs dans 24 pays, la "démarque inconnue" (l'écart entre le stock théorique et l'inventaire dans les rayons) a représenté l'an dernier une perte sèche de 111,71 milliards d'euros (123,39 milliards de dollars) pour les distributeurs, contre 96,8 milliards d'euros en 2013. Cela a représenté 1,23% de leur chiffre d'affaires total. Le pays ayant le taux de démarque inconnue le plus important est le Mexique, à 1,68% du montant total des ventes, tandis que la Norvège enregistre le niveau le plus bas, à 0,75%. 

Piles et accessoires pour smartphones. Cette augmentation des vols est principalement due à la recrudescence des larcins commis par des employés malhonnêtes, qui ont augmenté de 11 points en un an, pour représenter 39% de la démarque inconnue, passant ainsi devant le vol à l'étalage (38%). "Les produits tels que les piles, les accessoires pour portables et les produits de maquillage - faciles à dissimuler, populaires et prêts à la revente - constituent les principales cibles des voleurs. Les autres produits fréquemment volés sont les vins et spiritueux, les chaussures, le tabac, la viande fraîche et les parfums", selon Checkpoint Systems.

La France épargnée. La France se classe au troisième rang des pays ayant le plus faible taux de démarque inconnue. Sur 2014, le montant total des pertes subies par les distributeurs français à cause des vols a diminué à 3,5 milliards d'euros, contre 4,4 milliards d'euros en 2013. Cela représente 0,81% de leur chiffre d'affaires contre 1,09% en 2013. Malgré tout, les distributeurs hexagonaux ont eux aussi noté l'an dernier une forte recrudescence des vols perpétrés par le personnel des magasins, qui ont plus que doublé par rapport à 2013 (35% de la démarque inconnue contre 16,7% l'année d'avant).