Comment négocier ou contester des frais bancaires ?

  • A
  • A
Comment négocier ou contester des frais bancaires ?
@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

Dans Allô Europe 1 jeudi, Me Roland Perez a prodigué plusieurs conseils pour ne pas subir des frais bancaires abusifs.

Pas toujours simple de s'y retrouver dans les frais que vous demande votre banque. Les clients ne le savent pas toujours mais, que ce soit à l'ouverture d'un compte bancaire ou en cours d'année, il est possible de négocier ces frais. Dans Allô Europe 1 jeudi matin, l'avocat Roland Perez donne quelques conseils.

Soyez attentif dès l'ouverture d'un compte

Les banques vous proposent des "packs" de services. Prenez le temps d'analyser vos besoins (frais de guichets, voyages à l’étranger, virements réguliers à certaines personnes, etc.). Certains services peuvent ne pas vous être nécessaires mais vous risquez de les payer quand même. Certains frais sont donc à individualiser et il faut tenter de les négocier avec la banque. "Evidemment, plus vous êtes riche, plus vous avez de comptes épargne et plus la banque aura intérêt à négocier avec vous et aura tendance à vous offrir certains services", précise Me Roland Perez. Votre autorisation de découvert est, elle aussi, à négocier dès l'ouverture de votre compte.

Vous pouvez contester les agios

Vous avez été à découvert pendant quelques jours et vous devez payer des agios ? Sachez qu'il est possible de les contester auprès de votre banque. En effet, si vous avez par exemple un décalage dans un revenu régulier et qu'exceptionnellement pendant quelques jours, vous dépassez votre plafond autorisé, vous pouvez faire valoir votre bonne foi auprès de votre organisme bancaire. Par ailleurs, en 2017, une loi plafonnera le montant des agios à 8 euros par opération.

Qu'en est-il des nouvelles grilles tarifaires des banques ?

Les banques ont l'obligation légale d’informer le client quant à l'évolution de sa grille tarifaire. Or, les courriers d'information qui sont envoyés aux clients ne sont pas toujours compréhensibles. Ainsi, il n'est pas rare pour un client de voir ses frais de tenue de compte augmenter soudainement. Sachez que vous pouvez contester cette augmentation dans un délai de deux mois à partir de l'envoi du courrier faisant état de la nouvelle tarification. Il faut alors envoyer un courrier recommandé au directeur de votre agence bancaire. Des modèles de lettres et la liste des pièces à fournir sont disponibles sur le site de l'Association française des usagers de banques (Afub). Un conseil : n'hésitez pas à faire marcher la concurrence, notamment grâce à des comparateurs de banques en ligne.