Cinéma : grogne contre la hausse de TVA

  • A
  • A
Cinéma : grogne contre la hausse de TVA
Le prix des salles de cinéma devrait augmenter au premier janvier 2014.
Partagez sur :

Les professionnels s'insurgent contre la hausse programmée de la TVA sur les billets de cinéma.

Le ticket de cinéma va-t-il coûter encore plus cher ? C'est ce que craignent les professionnels du cinéma, qui se sont insurgés mardi contre la hausse programmée de la TVA sur les billets de cinéma de 7% à 10% en janvier prochain, dans le cadre du collectif budgétaire en cours d'examen à l'Assemblée nationale. François Hollande a en effet refusé, selon Le Film Français, de présenter un amendement qui ramènerait la TVA sur les places de cinéma à 5 %.

• Le chiffre. 10 %. C'est le taux de TVA qui devrait toucher les tickets de cinéma en janvier prochain. Soit une hausse de trois points par rapport au niveau actuel de 7 %, qui sera répercutée sur les cinéphiles. Il s'agirait de la deuxième hausse en moins de deux ans : le premier juillet dernier, la TVA sur les places de cinéma est déjà passée de 5,5 % à 7 %.

La grogne. Les professionnels du secteur sont très remontés contre la mesure. D'abord parce qu' elle ferait passer la TVA de 5,5 % début 2012 à 10 %, soit presque le double. Ensuite parce que le projet du gouvernement ne réserve pas le même sort à tous les biens culturels : livres, théâtre devraient eux voir leur TVA ramenée à 5 %. "Le gouvernement acte ainsi la sortie du cinéma, activité culturelle la plus accessible dans tous les sens du terme, du taux réduit qui reste pourtant applicable aux autres spectacles", expliquent les acteurs du secteur dans un communiqué.

La réponse des politiques. Plusieurs députés issus de différents groupes parlementaires ont bien déposé des sous-amendements pour ramener le cinéma dans la tranche basse de la TVA, mais leur manœuvre a peu de chances d'aboutir. Mardi soir, en effet, François Hollande a rejeté les propositions d'amendement. Dans ces conditions, il est probable que les députés PS, majoritaires à l'Assemblée, suivent son avis.