Chrysler menacé par la faillite

  • A
  • A
Chrysler menacé par la faillite
Partagez sur :

Les discussions entre le département du Trésor américain et les créanciers de Chrysler ont échoué mercredi soir, rendant presque certain le dépôt de bilan du constructeur automobile américain, affirme jeudi le Wall Street Journal.

"Toutes les pièces sont en place" pour que Chrysler se mette sous la protection de la loi sur les faillites. C’est ce que déclarent les responsables de l'administration américaine, cités par le quotidien économique, Wall Street Journal après un échec des discussions entre le département du Trésor américain et les créanciers de Chrysler.

Le département du Trésor avait proposé mercredi aux créanciers une somme au comptant de 2,25 milliards de dollars pour qu'ils acceptent d'abandonner quelque 6,9 milliards de dollars de leurs créances sur Chrysler. La banque JP Morgan Chase, qui dirige le groupe de créanciers, a donné 90 minutes aux 45 autres banques et fonds d'investissements pour voter sur cette proposition, mais "un nombre important des fonds a voté non", précise le journal.

Le président américain s'était pourtant montré confiant dans l'avenir du constructeur automobile. "J'ai en fait plus d'espoir qu'il y a trente jours dans le fait que nous puissions trouver une solution qui maintienne la compagnie Chrysler viable", avait-il affirmé. Par ailleurs, les salariés de Chrysler avaient voté mercredi en faveur d'un accord d'alliance entre leur société et l'Italien Fiat, ouvrant la voie au plan de restructuration du 3e constructeur automobile américain.