27.900 chômeurs en moins pour commencer 2016

  • A
  • A
27.900 chômeurs en moins pour commencer 2016
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

EMPLOI - Le chômage a baissé de 0,8% sur trois mois, dévoile Pôle emploi mercredi. Des chiffres difficiles à interpréter selon les services du ministère du Travail.

L'année 2016 commence bien sur le front de l'emploi : fin janvier, Pôle emploi dénombrait 27.900 chômeurs de moins que le mois précédent, soit une baisse de 0,8%. Le recul est moins important si on y ajoute les demandeurs d'emploi qui ont exercé une activité réduite récemment (catégories B et C) : la baisse n'est alors que de 0,3% sur un mois, soit 18.300 inscrits en moins. Fin janvier, la France métropolitaine comptait 3,55 millions de demandeurs d'emploi en catégorie A.

Une "tendance" qui se confirme selon le gouvernement. "Cette baisse confirme la tendance qui se dessine depuis l’été dernier", a commenté la ministre du Travail Myriam El Khomri. "Au-delà des variations mensuelles observées ces derniers mois et qui caractérisent une reprise de l’activité économique, le nombre de demandeurs d’emploi est stable sur les huit derniers mois. (...) Le Plan d’urgence pour l’emploi a pour vocation d’accélérer et d’amplifier ces premiers résultats", a-t-elle ajouté.

Une baisse en trompe-l’œil ? La Dares, le département statistique du ministère, précise néanmoins que le nombre de chômeurs qui se sont désinscrits - ou plutôt qui ne se sont pas réinscrits à temps - a augmenté de manière inhabituelle. La baisse réelle du chômage pourrait donc être moins importante que les chiffres ne le laissent penser. Le service appelle donc à interpréter les résultats "en tendance", c'est-à-dire sur une période plus longue que le mois.

Les seniors n'en ont pas profité. En janvier 2016, femmes et hommes ont été égaux face au chômage : la baisse est identique pour les deux sexes. En revanche, plus un chômeur est jeune, plus il avait de chances de trouver un emploi en janvier : la baisse du nombre de demandeurs d'emploi a surtout concerné les moins de 25 ans (-1,5%). Elle a été plus modérée pour les 25-49 ans (-0,9%) et a été nulle pour les 50 ans et plus. 

Sur un an, la tendance est moins bonne. Si la courbe du chômage fait le yoyo depuis plusieurs mois, son évolution sur un an reste malgré tout inquiétante. En un an, le chômage a progressé de 1,8% pour la catégorie A (64.200 demandeurs supplémentaires) et de 4,2% pour l'ensemble des catégories A, B et C (220.100 demandeurs supplémentaires). 

Si on remonte encore plus en arrière pour suivre la bataille pour l'emploi sous François Hollande, la tendance est encore moins bonne, comme le montre cette infographie :