Chômage : un résultat en demi-teinte

  • A
  • A
Chômage : un résultat en demi-teinte
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le nombre de chômeurs sans activité a baissé et toutes catégories confondues, en légère hausse.

Une baisse d'un côté, une hausse d'un autre... Le nombre d'inscrits au chômage sans activité (catégorie A) a chuté en juillet en France métropolitaine à 2,67 millions, soit 14.400 de chômeurs en moins en un mois. Mais en comptabilisant les chômeurs ayant une activité réduite, le nombre de sans emploi a atteint 3,96 millions soit +0,1% depuis un mois. La hausse est même très nette toutes catégories confondues sur un an : +8,1%.

Une tendance à la baisse

"C'est positif", s’est réjoui la ministre de l’Economie, Christine Lagarde. "On a pour le deuxième mois consécutif une baisse du chômage. C'est l'indication d'une stabilisation du chômage", a déclaré la ministre. "Si on couple ça avec le supplément de croissance par rapport aux prévisions, les créations nettes d'emplois pendant le premier semestre et une légère diminution des prix en juillet, ca nous fait un cocktail de rentrée qui est tout à fait positif", a-t-elle ajouté. "Deux mois de recul, ça commence à devenir du tendanciel", a assuré Christine Lagarde.

Hausse pour les séniors

Bonne nouvelle pour les moins de 25 ans, ils sont moins nombreux à s’être inscrits au chômage en juillet : -2,8% en catégorie A et -0,2% en A, B, C. Quant aux séniors, âgés de 50 ans ou plus, l'augmentation des inscriptions au chômage s'est poursuivie à un rythme légèrement ralenti (+0,8% en A, +1,1% en A, B, C).

"On est évidemment satisfait de voir que le chômage des jeunes baisse une nouvelle fois de manière très nette. En revanche sur les plus de 50 ans on a toujours un socle de seniors qui restent au chômage et qu'on arrive pas à ramener vers le marché de l'emploi", a commenté la ministre. "Là, je compte beaucoup, avec Laurent Wauquiez, sur le projet de loi qui sera en discussion bientôt devant l'Assemblée puisqu'il prévoit un dispositif spécifique d'aide à l'embauche des seniors pour encourager les entreprises à recruter des plus de 50 ans", a-t-elle expliqué.

Si l'on ajoute les demandeurs d'emploi en stage, en formation ou en maladie (catégorie D) et ceux en contrats aidés (catégorie E), plus de 4,57 millions de personnes étaient inscrites à Pôle emploi fin juillet en métropole. Avec les DOM, le chiffre du chômage a atteint 4,2 millions.