Chômage : Sapin pessimiste, l’OFCE aussi

  • A
  • A
Chômage : Sapin pessimiste, l’OFCE aussi
@ MAXPPP
Partagez sur :

EMPLOI - Le ministre du Travail n’a pas caché qu’ils ne "seront pas bons" en septembre. L’OFCE s’inquiète pour 2014.

L’INFO. Les chiffres du chômage pour le mois de septembre doivent être rendus publics jeudi, après un mois de septembre marqué par une baisse spectaculaire de 50.000 demandeurs d’emploi... et un bug informatique. Mais l’inversion de la courbe du chômage promise par François Hollande pour la fin de l’année n’est pas pour autant acquise : invité d’Europe 1 mercredi matin, Michel Sapin n’a pas caché que les chiffres du mois de septembre ne "seront pas bons". A plus long terme, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), qui vient de publier sa note de perspective, n’est pas plus optimiste.

25/07 Michel Sapin 930X620

© MAXPPP

La déclaration. Les chiffres du chômage publiés jeudi "ne seront pas bons pour une raison très simple : comme vous le savez, au mois d'août il y a eu un incident statistique avec un bug SFR. Cet incident statistique a augmenté la baisse au mois d'août, il va augmenter la hausse au mois de septembre", a prévenu le ministre du Travail. Et Michel Sapin d’ajouter : "le mois de septembre ne ressemblera pas au mois d'août. Il faut, si on veut regarder les tendances, prendre les deux chiffres, les mêler et on verra quelle est la moyenne des deux".

Malgré cet appel à la prudence, le ministre a maintenu l’objectif présidentiel d'inverser la courbe du chômage en fin d'année, affirmant: "on tiendra cet objectif". "Il y a des tendances. Les tendances aujourd'hui, elles sont au ralentissement du chômage; elles seront demain à la baisse du chômage", a-t-il martelé sur Europe 1.
>> Vidéo : l'intégralité de l'interview de Michel Sapin

A moyen-terme, l’OFCE pessimiste. Cette perspective optimiste, l’OFCE en doute. Dans ses prévisions pour l’économie française en 2014 rendues publiques mercredi, il prévient : "la croissance devrait être de 1,3 % en 2014 en moyenne annuelle, rythme trop faible pour envisager une amélioration du marché du travail. Le taux de chômage en France métropolitaine augmenterait légèrement pour s'établir à 10,9 % fin 2014. Il s'élèverait à 11,4 % pour la France entière". Et ce malgré le coup de pouce fourni par les 96.000 contrats aidés (emplois d’avenir, contrats de génération, etc.) qui devraient être créés en 2014.

23.10.Courbe.chomage.UE.Europe.E1.930.620

© EUROPE 1

Et chez nos voisins européens ? En comparant l’évolution de la courbe du chômage avec le reste de l’Europe, un constat s’impose : la France reste dans la moyenne de l’Union européenne mais aussi de la zone euro. Mais si elle parvient à éviter le récent décrochage de l’emploi en Italie, elle fait moins bien que le Royaume-Uni ou l’Allemagne. Or, d'après l'OFCE, la tendance sera au recul du chômage dans la zone euro dans les prochains mois : "en fin d’année 2014, nous anticipons un taux de chômage à 11,7 % pour l’ensemble de la zone euro contre 12 % au deuxième trimestre 2013".

>> Infographie : comment a évolué le chômage chez nos voisins européens ?