Chômage : l’exécutif a la victoire modeste

  • A
  • A
Chômage : l’exécutif a la victoire modeste
François Hollande était détendu et souriant à Vilnius.@ Reuters
Partagez sur :

En voyage en Lituanie, François Hollande n’a pas voulu tomber dans le triomphalisme après les chiffres positifs du chômage.

Détendu et disponible, François Hollande semblait manifestement satisfait des bons résultats sur le front de l’Emploi vendredi. En voyage dans le cadre d’un sommet européen à Vilnius, en Lituanie, le Président de la République s’est réjoui de la baisse de 0,6% du nombre de chômeurs de catégorie A en octobre. “L’inversion de la courbe du chômage est acquise”, a-t-il déclaré.

Prudence. François Hollande n’a néanmoins pas voulu montrer trop de satisfaction. Malgré des résultats positifs, le taux de chômage en France est toujours de 10,5% de la population active. “Je pense aux 3,2 millions de Français qui attendent encore un emploi”, a-t-il ajouté.

Ces propos mesurés étaient cette fois bien calés. Jeudi, à quelques heures de l’annonce de la baisse du chômage, le chef de l’Etat, en déplacement à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis, avait annoncé que l’inversion de la courbe du chômage prendrait “le temps qu’il faudra”, avant de se raviser.

Une équipe choquée. Car ces propos avaient été interprétés comme un aveu de l’échec de la promesse du président de la République d’inversion la tendance d’ici fin 2013. L’opposé de ce qu’aurait voulu faire passer comme message l’équipe de François Hollande.

Vendredi, l’un des conseillers du Président ne revenait d’ailleurs toujours pas de cette erreur de communication. “C’est quand même malheureux qu’on se foire alors que,reu pour une fois, on a une bonne nouvelle à annoncer”, déplorait-il.

sur le même sujet

LE CHIFFRE - 20.500 chômeurs de moins en octobre

REACTION - Chômage : "la première bataille, celle de l'inversion, est gagnée"

DECRYPTAGE - Chômage : l'inversion de la courbe, c'est déjà fait ?

AUTO-COUAC - Chômage : le cafouillage de Hollande