Chômage : en 2012, ce sera pire

  • A
  • A
Chômage : en 2012, ce sera pire
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le cap redouté des trois millions de chômeurs devrait être franchi cette année.

Les quelque 30.000 nouveaux chômeurs de décembre 2011 ne seront pas les derniers. Après une hausse globale de 5,6% sur toute l'année dernière, le nombre de demandeurs d'emploi devrait encore croître en 2012 et franchir deux barres symboliques : le cap redouté de trois millions de demandeurs d'emploi devrait être franchi, et la barrière des 10% avec.

Ces prospectives sont effectuées par l'Unédic, l'organisme qui gère l'assurance-chômage. Pour être sûr de pouvoir payer les allocations chômage chaque mois, l'Unédic étudie de manière très fine le marché du travail. Ce qui a conduit ses experts à revoir leurs chiffres à la hausse et donc d'arriver à ces conclusions. Ces estimations peu réjouissantes interviennent alors que l'on vient d'atteindre des chiffres records depuis 2000.

"Pas d'amélioration immédiate"

A moins de quatre mois de l'élection présidentielle, le thème de l'emploi concentre tous les regards. Dans son programme dévoilé jeudi, François Hollande consacre une grande partie à ce thème.

Le candidat socialiste compte créer 150.000 emplois d'avenir, 1.000 emplois par an dans la police, justice et gendarmerie et instaurer un "contrat de génération" favorisant l'embauche en CDI des jeunes, accompagnés par un salarié plus expérimenté qui serait ainsi maintenu dans l'emploi jusqu'à la retraite.

De son côté, Nicolas Sarkozy abordera le thème sensible du chômage dimanche, lors d'une allocution télévisée. Le président de la République annoncera des mesures "d’application immédiate, à l'exception de la formation professionnelle". "Il n'y aura pas d'amélioration immédiate sur le front de l'emploi dans les mois qui viennent", a toutefois annoncé Xavier Bertrand dimanche dernier lors du Grand rendez-vous Europe 1-Le Parisien-i>Télé.