Chômage : la France fait-elle mieux ou moins bien que le reste de l'Europe ?

  • A
  • A
Chômage : la France fait-elle mieux ou moins bien que le reste de l'Europe ?
Partagez sur :

Le chômage reste une bataille de longue haleine dans l’Hexagone. Le reste de l’Europe arrive-t-il à faire mieux ? 

INFOGRAPHIE

L’heure du bilan approche pour François Hollande, qui a longtemps associé son avenir politique à la courbe du chômage. Le verdict doit se préciser jeudi, avec la publication par Pôle emploi des chiffres de novembre, les derniers avant que le président de la République ne révèle ses intentions sur une éventuelle candidature. Ce qui est certain, c'est que le chômage a progressé sous son quinquennat, passant de 9,7% en juin 2012 à 9,9% en juin 2016. Mais cette évolution est-elle à l'image de ce qu'il s'est passé chez nos voisins ? François Hollande a-t-il fait mieux ou moins bien que le reste de l'Europe ? La réponse en cartes. 

La France fait moins bien que la moyenne européenne. Pour pouvoir comparer les taux de chômage entre les différents Etats européens, il faut se tourner vers Eurostat, qui centralise toutes ces données. Le verdict est mitigé pour la France qui, avec un taux de chômage de 9,9%, est au-dessus de la moyenne européenne (8,6%). Les pays d’Europe du Nord font bien mieux, ainsi qu’une partie de l’Europe de l’Est. En revanche, l’Europe du Sud rencontre des difficultés encore plus importantes, et notamment l’Espagne et la Grèce, les deux pays les plus touchés par ce fléau : le chômage culmine à 20,1% chez la première et à 23,5% chez la seconde.

Le chômage français en hausse dans une Europe en baisse. Comparer le taux de chômage en France à celui des autres pays de l’Union européenne permet de se faire une idée de la santé du marché du travail hexagonal. Mais il ne s’agit que d’une photographie à un instant T. Pour mieux appréhender le bilan de François Hollande, il faut aussi regarder ce qu'a été la dynamique du chômage : comparer le taux en juin 2012 avec celui constaté en juin 2016.

De ce point de vue, le bilan est également négatif puisque le taux de chômage a progressé 0,2 point entre juin 2012 et juin 2016, alors qu’il reculait de 1,8 point dans l’ensemble de l’Union européenne. François Hollande peut néanmoins se consoler en constatant que le marché du travail s’est davantage détérioré dans quelques pays : en Finlande (+1,2 point), en Norvège (+1,6 point), en Autriche (+1,2 point), ainsi qu’au Luxembourg (+1,2 point). A l’autre extrémité de ce classement, les pays qui ont le plus fait reculé le taux de chômage sont la Lettonie (--6,7 points), l’Irlande (-6,4 points) et la Hongrie (-5,9 points).