Chiffres du chômage : circulez, il n’y a rien à voir

  • A
  • A
Chiffres du chômage :  circulez, il n’y a rien à voir
Selon Pôle Emploi, tout a été vérifié, il n'y a pas d'erreurs dans les chiffres du chômage.@ MAX PPP
Partagez sur :

50.000 chômeurs en moins mais presque 80.000 supprimés des listes de Pôle Emploi en plus. Pas de bug, pas de triche selon l’agence.

L’INFO. A peine les très bons résultats du chômage annoncés mercredi, que le doute planait déjà. Le nombre de chômeurs avait pris l’habitude de varier de quelques milliers par mois. Pourtant, ce sont 50.000 personnes qui ont quitté Pôle Emploi au mois d’août. Parallèlement, la Dares, l’institut statistique du ministère de l’Emploi, ne s’expliquait pas la très forte augmentation du nombre de personnes supprimées des listes pour défaut d’actualisation.

 

Pas de bug dans la chaîne. Chaque mois, les personnes inscrites à Pôle Emploi doivent actualiser leur situation. Pour cela, ils peuvent appeler un numéro gratuit, aller dans une agence, aller sur le site de Pôle Emploi ou encore le faire depuis leur smartphone. S'ils ne le font pas, ils sont automatiquement supprimés des listes.

Dans le mois, ils ont 20 jours pour faire cette démarche. Cinq ou six jours avant la date limite, des messages sont envoyés aux personnes qui ne l’ont pas fait. Pour août 2013, ce chiffre a stagné, il était d’environ 800.000 messages, ce qui représente 15% des inscrits au chômage. Il n’y a donc pas eu de problème dans les relances.

Pôle Emploi a également vérifié sa chaîne de fonctionnement, il n’y a eu aucun problème technique. Certes, comme le soulignait Sud Ouest, l’agence avait informé avoir des difficultés avec son site le 27 août. Cela dit, la problématique n’a duré qu’un jour et dès le lendemain, chacun a pu actualiser sa situation.





Données brutes concordantes. Pour pouvoir comparer les chiffres du chômage d’un mois à l’autre, les données brutes de Pôle Emploi sont modifiées. Selon des critères liés à la période de l’année et au nombre de jours ouvrés du mois, on augmente ou on baisse les résultats réels. En l’occurrence, août est considéré comme un mois faible, ses chiffres sont donc gonflés.

Pourtant si l’on observe les chiffres bruts de Pôle Emploi, on voit qu’ils sont eux aussi exceptionnellement hauts. En août 2012, 167.400 chômeurs avaient été supprimés des listes pour défaut d’actualisation, un an plus tard, ils étaient 222.300, soit une augmentation d’un tiers.

Un épiphénomène ? La seule explication fournie pour l’instant est donc que le mois d’août 2013 a été exceptionnel en matière de suppression des listes pour non actualisation. Le chiffre est d’autant plus étonnant que les demandeurs d’emploi n’ont pas vraiment d’intérêt à se laisser supprimer des listes. Cela les empêche de bénéficier d’un suivi continu et des aides sociales.

Pas sûr que le mois de septembre apporte des réponses concernant ce qu’il est advenu de ces disparus des listes de Pôle Emploi. Considéré comme un mois très actif, beaucoup de personnes devraient s'inscrire à nouveau à Pôle Emploi. Il sera donc difficile de juger réellement qui est nouveau et qui est revenu.