Changer de banque sera bientôt plus simple

  • A
  • A
Changer de banque sera bientôt plus simple
@ DAMIEN MEYER/AFP
Partagez sur :

Une réunion d'associations et de professionnels du secteur a lieu  jeudi. Un accord se dessine déjà.  

Changer de banque ? Plus facile à dire qu'à faire. La lourdeur des démarches en freine souvent plus d'un... Mais peut-être plus pour longtemps. Une réunion décisive va avoir lieu jeudi à la Banque de France (BDF) entre les associations de consommateurs, les acteurs bancaires et les pouvoirs publics, pour faciliter le changement de banque et établir un seul et même cadre pour tous les établissements. Et selon les informations d'Europe 1, quelques changements concrets se dessinent déjà.  

Qu'est-qui pourrait changer? Dans les prochains mois, il devrait ainsi être possible d'aller dans une nouvelle banque avec le RIB de votre ancienne. La nouvelle s'occuperait alors de tout, en échange d'une signature. Le client confierait ainsi un "mandat de mobilité". Le nouvel établissement contacterait, par exemple, tous les auteurs des prélèvements qui apparaissent sur vos comptes depuis les 13 derniers mois : la CAF, EDF, votre abonnement de journaux ou de téléphone. Le transfert d'une banque à l'autre devrait se faire entre cinq et dix jours. Aujourd'hui, c'est au client de faire toutes ces démarches, et cela peut prendre plusieurs semaines.

Quid des opérations en retard ? Pour les opérations qui arriveraient en retard sur votre ancien compte, les banques vont s'engager à prévenir le client qu'une opération s'est présentée mais que le compte n'existe plus. Ce qui devrait éviter au client de se voir, par exemple, fiché et interdit bancaire à cause d'un chèque encaissé sur un compte qui n'existe plus. Mais ce point fait encore blocage auprès des associations de consommateurs. Ces dernières souhaiteraient que tout soit transféré de façon automatique, comme pour le courrier lorsqu'on déménage.

Au total, le nouveau dispositif devrait coûter plusieurs dizaines de millions d'euros. Ce qui risque de rejaillir sur les frais bancaires à un moment ou un autre.

>> LIRE AUSSI - Livret A : les Français s'en détournent encore et toujours

>> À ECOUTER - Les grecs vident leurs comptes en banque

>> LIRE AUSSI - Accès au crédit : les entreprises appellent moins à l'aide