CGT : Thibault passe le flambeau

  • A
  • A
CGT : Thibault passe le flambeau
@ MAXPPP
Partagez sur :

LA PHOTO - Après 14 ans de règne, Bernard Thibault a cédé sa place à Thierry Lepaon.

Changement d'époque à la CGT. Vendredi après-midi, Thierry Lepaon, 53 ans, a pris officiellement la succession de Bernard Thibault à la tête de la CGT, à l'issue du congrès de Toulouse. "Le train est arrivé en gare, ça n'est pas un terminus mais il faut laisser les manettes et descendre de la loco, ça s'appelle la relève", a lancé, très ému, l'ex-secrétaire général à la salle. Il a été ovationné de longues minutes par les militants, debout.

Après quatre mandats successifs à la tête de la première centrale syndicale de France, Bernard Thibault laisse derrière lui une CGT qui s'est éloignée de l'influence du parti communiste, et dont les effectifs ont même légèrement augmenté au cours des dernières années, pour atteindre 692.000 adhérents. Bien loin toutefois du million d'adhérents, fixé comme objectif en 2007.

>> A LIRE AUSSI : Que pèse la CGT aujourd'hui ?

Thierry Lepaon, ancien chaudronnier-soudeur, arrive par ailleurs à un moment difficile pour la CGT, qui s'oppose toujours à l'accord sur l'emploi signé le 11 janvier dernier entre plusieurs syndicats et le patronat. La question a d'ailleurs été l'objet de débats houleux à Toulouse, où les militants ont copieusement sifflé la CFDT (signataire du texte) et demandé au nouveau secrétaire général de s'exprimer clairement pour le retrait de l'accord. Malgré cela, Thierry Lepaon veut croire qu'il est possible de travailler avec les autres syndicats, et appelle à un 1er mai "le plus unitaire possible".

>> A LIRE AUSSI : Le torchon brûle entre la CGT et la CFDT