Ces fonctionnaires qui sont gâtés

  • A
  • A
Ces fonctionnaires qui sont gâtés
Bercy a redistribué 64% de ses économies sur les hausses de salaires@ REUTERS
Partagez sur :

Des ministères ont répercuté généreusement le non-remplacement d'un agent sur deux.

Certains ministères sont très généreux avec leurs fonctionnaires. La redéploiement sous forme de salaires des économies faites avec le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux dépasse ce qui avait été prévu dans plusieurs ministères, indique le rapporteur UMP du budget à l'Assemblée Gilles Carrez.

Les agents des ministères étaient censés récupérer la moitié des sommes économisées avec le non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux dans leur ministère. Mais dans les faits, rapporte lundi Le Figaro, ce sont les deux-tiers de ces sommes qui ont été redéployées vers les salaires des fonctionnaires. Concrètement, 554 millions d'euros ont été attribués en hausses de rémunération sur les 808 millions économisés par les suppressions de postes en 2010.

Des bons et des mauvais élèves

Toutefois, la hausse répercutée sur les salaires varie beaucoup d'un ministère à l'autre. Si le quai d'Orsay (42%), l'Agriculture (41%) ou l'Education (37%) restent largement sous la barre des 50%, d'autres ministères comme celui du Budget, de l'Economie (64%) ou de la Culture (68%) dépassent largement ce seuil. Celui de la Défense reste dans les clous avec 54% des économies sur les départs à la retraite redistribuées sur les salaires.

Le comble, pour le rapporteur Gilles Carrez, est que ce sont souvent les ministères qui ont fait peu d'efforts sur leurs effectifs qui ont augmenté le plus largement leurs agents. La hausse des salaires a ainsi été plus élevée que l'économie réalisée au ministère de l'Ecologie (24,7 millions contre 21,9 millions) ou au ministère de l'Intérieur (149 millions contre 116 millions), note le quotidien.

Selon la règle du non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux, il y aura encore 30.401 postes de fonctionnaires supprimés en 2012. La Cour des comptes a recommandé le gel du point d'indice des fonctionnaires jusqu'en 2013.