Ce que vous ignorez peut-être sur le changement d’heure

  • A
  • A
Ce que vous ignorez peut-être sur le changement d’heure
Ce week-end, tout le monde gagnera une heure de sommeil.@ Maxppp
Partagez sur :

BON A SAVOIR - Dans la nuit de samedi à dimanche, les Français pourront dormir une heure de plus avec le passage à l’heure d’hiver.

L’INFO. Signe que les soirées au coin du feu approchent, la France va passer à l’heure d’hiver dans la nuit de samedi à dimanche. Depuis 2002, tous les pays de l’Union Européenne reculent leur horloge au même moment. A la base créé pour faire des économies d’énergie, le changement d’heure est contesté. Et s'il a été mis en place en 1976 en France, il reste encore quelques particularités que l’on ignore à son sujet.

>> À lire aussi : sept bonnes raisons d'aimer ce changement d'heure

>>> Europe1.fr vous quelques clefs sur le sujet pour briller en société.

• Un concept vieux de plus de 200 ans

Avril 1784, l’ambassadeur des Etats-Unis en France n’est autre que Benjamin Franklin. Le célèbre Américain donne une interview au Journal de Paris, le premier quotidien de l’histoire du pays. Il y évoque une idée inédite : décaler les horaires afin d’économiser de l’énergie.

Le concept n’est finalement appliqué qu’en 1916 par l’Allemagne, l’Angleterre et la France. L’Hexagone abandonnera la mesure après la Seconde Guerre mondiale et l’instaure à nouveau en 1976 pour contrer l’explosion des prix du pétrole.

• L’heure d’hiver n’existe pas

En mars, on avance les montres d’une heure afin de décaler notre train de vie et profiter plus longtemps de la lumière du jour. On passe donc du fuseau horaire GMT+1 au GMT+2. En octobre, on recule l’horloge pour reprendre le court normal du temps. L’heure d’hiver n’existe donc pas : c’est l’heure naturelle.

• Des risques pour la santé

En 1997, le Sénat concluait que les avantages en terme d'énergie apportés par le changement d’heure n’étaient pas suffisamment importants pour “compenser les inconvénients ressentis par les populations”. Les principaux inconvénient évoqués par le Sénat sont de l’ordre de la santé publique. Les changements d’heures, s’ils permettent un meilleur fonctionnement de la société moderne, ne respectent pas du tout l’heure solaire, celle sur laquelle les êtres vivants (dont l’Homme) sont réglés. Plus largement, des études scientifiques mettent en relation les passages aux heures d’été et d’hiver avec l’augmentation du nombre d’accident cardiaques, d’accident du travail ou de la route.

• Une dizaine de pays l’ont abandonné récemment

Russie, Biélorussie, Ukraine, Tunisie, Egypte, ils sont en tout une petite dizaine d’Etats ou de collectivités autonomes à avoir abandonné le système depuis 2008. La Chine s’était, elle, défaite du concept dès 1992. Si la plupart de ces pays ont complètement abandonné l’idée d’une modification des horaires, certains ont adopté l’idée d’”heure d’été simple constante”. 

>>> Dans sa chronique "L'actu pour les nuls", Laurent Guimier revient sur les origines du changement d'heure :