Air France : 60% des vols annulés mardi

  • A
  • A
Air France : 60% des vols annulés mardi
@ REUTERS
Partagez sur :

ESSENTIEL - Pourquoi les pilotes protestent-ils ? Quelles sont les prévisions de trafic ? Europe1 vous résume tout ce qu’il faut savoir.

L'INFO. Mardi, le mouvement se durcit après que les négociations ont une nouvelle fois échoué lundi, entre la direction d'Air France et le Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL). Les voyageurs qui ont prévu de prendre un vol Air France entre le 15 et le 22 septembre doivent se préparer au pire. Europe1.fr vous résume les prévisions de trafic, les raisons de ce mouvement. Et vous explique comment échanger ou faire rembourser votre billet.

Les prévisions : 40% des vols assurés. La compagnie aérienne prévoit d'assurer mardi 40% de ses quelque 1.000 vols quotidiens, "compte tenu d'un taux de grévistes stable estimé à 60% pour cette journée", selon un communiqué du groupe. "Si le mouvement social se poursuivait au-delà du 16 septembre, le programme de vols sera adapté en conséquence", poursuit la compagnie qui adapte ses plans de vol chaque jour et n'exclut pas des perturbations et des retards. 



Selon Jean-Louis Barber, président de la section Air France du Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL), interrogé lundi matin sur Europe1, la situation devrait "s'empirer" pendant la semaine. "Mercredi ce sera encore plus compliqué. On peut imaginer que ce sera totalement bloqué."

>> LIRE AUSSI - Air France : 60% des vols annulés lundi

Que faire si votre vol est annulé ? "Les clients peuvent se faire rembourser" "ou reporter leur voyage sans frais pendant un an, sans attendre l'annonce de l'annulation du vol" pour les vols prévus entre le 15 et le 22 septembre, a précisé la directrice du Centre de Contrôle des Opérations. Les clients peuvent aussi bénéficier d'un avoir, valable un an sur Air France ou KLM, s'ils reportent leur voyage après le 30 septembre, changent de destination ou de lieu de départ ou annulent leur billet.

Ces démarches peuvent être effectuées sur le site internet de la compagnie, sur les sites mobiles de l'entreprise, par téléphone via le numéro vert 0800 240 260 (+33 1 57 02 10 58 depuis l'étranger), ou encore sur les réseaux sociaux, Facebook ou Twitter : "Depuis hier, 65.000 SMS avaient été envoyés aux clients touchés par une annulation", a-t-elle précisé, avant de souligner que "7.000 personnels d'Air France sont mobilisés dès aujourd'hui pour assister nos clients".

>> LIRE AUSSI - Grève à Air France, comment être remboursé si votre vol est annulé ?

14.09.Bandeau.Avion.Air.France.Transavia.Reuters.1280.300

© REUTERS

Les raisons de la grève : le plan "Perform 2020". Confronté à une baisse de sa rentabilité, Air France a dévoilé jeudi un nouveau plan stratégique, "Perform 2020", qui prend la suite du plan de restructuration "Transform 2015". Ce plan prévoit notamment de développer les filiales à bas coûts Transavia et Hop !.

Un plan dont se méfient les pilotes : non seulement ils redoutent que le développement de Transavia fragilise Air France, mais ils s’opposent surtout au statut des pilotes de cette filiale low cost, qui pourraient être embauchés par des bases à l’étranger sous contrat local. Donc avec des rémunérations inférieures aux confortables salaires des pilotes Air France. Le syndicat SNPL AF Alpa dénonce donc un projet "d'externalisation et de délocalisation de l'activité moyen-courrier", le Spaf criant au "dumping social". Ces derniers demandent la création d’un statut unique pour tous les pilotes du groupe, ce que refuse la direction.

>> LIRE AUSSI - Air France : pourquoi les pilotes appellent à la grève

La concurrence en profite. Pour tirer profit de la grève des pilotes d'Air France, le compagnie low-cost Easy Jet a mis en vente 1.000 places supplémentaires depuis Paris, à destination de Toulouse et Nice. De son côté, la SNCF propose 10.500 places supplémentaires aux voyageurs, sur les réseaux Atlantique et Sud Est.