Cazeneuve promet la pause fiscale jusqu’à 2017

  • A
  • A
Cazeneuve promet la pause fiscale jusqu’à 2017
Partagez sur :

Après 2014, il n’y aura plus de hausse de la pression fiscale, assure le ministre du Budget.

Bernard Cazeneuve l’assure, la pause fiscale va se poursuivre jusqu’à la fin du quinquennat. "En 2014, la hausse est limitée à un milliard (hors lutte contre la fraude, ndlr). C'est cela la pause fiscale. En 2015, ce sera zéro. Nous poursuivrons la pause jusqu'à la fin du quinquennat, en 2017", promet jeudi le ministre du Budget dans les colonnes du Parisien.

Parier sur la croissance. Pour parvenir à ce résultat, le gouvernement table sur plusieurs facteurs. Au premier plan, neuf milliards d'économies dans les dépenses de l’Etat. La lutte contre la fraude fiscale devrait elle rapporter deux milliards d’euros. Le ministre du Budget espère que les prévisions de croissance se confirmeront (0,8% pour les économistes, 0,9% pour le gouvernement). Enfin, le ministre promet que quand "des impôts augmenteront, d'autres baisseront. Mais le solde sera stable".

En 2014 qui va payer ?. Le gouvernement fait peser la majorité des hausses d’impôts aux ménages alors que les entreprises connaissent la pause fiscale. Les premiers vont supporter une augmentation de 10 milliards d’euros de leurs prélèvements. En première ligne, une hausse de la TVA et des cotisations retraites. Les secondes profitent de ces nouvelles recettes : l’impôt sur les sociétés va diminuer ainsi que les cotisations familles des entreprises.

Justifier les impôts. Les impôts n’ont cessé d’augmenter depuis 3 ans. "Le précédent gouvernement a fait en 2011 et 2012 un peu plus de 30 milliards d'euros d'impôts supplémentaires. Nous aussi nous en avons fait et nous l'assumons", assure le ministre dans Le Parisien. Le budget présenté mercredi prévoit d'ailleurs trois milliards de recettes fiscales nouvelles, dont deux milliards viendront de la lutte contre la fraude fiscale. Sans être la pause fiscale tant attendue, le gouvernement à diminué la charge après le "budget de combat" de 2013 qui était financé par 24 milliards de hausses d’impôts.

Comment avoir un budget équilibré ?. Le gouvernement fait payer aux ministères la rigueur. Le budget 2014 est composé de 9 milliards d’euros d’économies faites dans les différents ministères. La Défense et Bercy sont particulièrement touchés par les diminutions du nombre de fonctionnaires.

------------------------------------------------------


>> A lire également sur Europe1.fr

Budget 2014 : qui perd, qui gagne ?

Budget 2014 : comment économiser neuf milliards ?

Cette agence de l’Etat qui va disparaître

Le déficit va quand même augmenter en 2014

Budget 2014 : les entreprises gagnantes, et les autres

Impôts 2014 : comment épargner les (petits) contribuables

Des résidences d'ambassadeurs à vendre

Budget 2014 : Ayrault annonce 15 milliards d'économies

Impôt : la "décote" revalorisée de 5%